Crise économique

Publié le: 28/09/2017 - 15:51
168

Le député d’Ennahdha, ancien ministre des Finances et membre de la commission des Finances à l’ARP, Slim Besbes a pointé du doigt, les principaux problèmes à l’origine de la détérioration de la situation économique du pays. Il a estimé qu’il est impératif de faire face aux défaillances notées au niveau des grands équilibres financiers. Cela se traduit par une remise en place du secteur privé en lui accordant l’importance requise dans la dynamique des investissements.

Publié le: 29/08/2017 - 14:11
414

L’expert financier, Hatem Zaâra a dépeint le tableau de la situation économique et financière du pays sombre. Il a ajouté que le déficit de la balance commerciale a atteint des seuils alarmants et le taux de réserves en devises n’est pas pour autant rassurant. En effet, il a expliqué que les derniers indicateurs ont connu une évolution uniquement grâce à un crédit accordé par la Banque Mondiale.

Publié le: 23/08/2017 - 14:21
314

L’expert économique en développement et investissement Sadok Jabnoun a indiqué sur les ondes de radio Express FM le 23 août 2017, que tous les indicateurs sont au rouge, à savoir la hausse des dépenses publiques, le surendettement, le manque de productivité, les bénéfices des banques proviennent de prêts à la consommation plutôt que de financement de projets industriel et technologique, la baisse des investissements et la dernière dégradation de la notation de la Tunisie de Ba3 à B1 avec une perspective négative par Moody’s.

Publié le: 22/02/2017 - 11:15

La vice-présidente de l’organisation CONECT, Monia Saidi a indiqué, sur les ondes de radio Express FM, que les indicateurs économiques annoncés depuis 2011 ne présagent aucun signe positif sur la situation économique de la Tunisie sur fond d’absence de mesures structurelles et des réformes profondes. Monia Saidi a déploré également l’absence d’un plan de relance du tissu économique sérieux et clair sachant qu’il s’agit du seul moyen pour remédier à la crise économique.

Publié le: 07/12/2016 - 17:14
386

La ministre de la Coopération internationale de l’Egypte, Sahar Nasr a indiqué que le gouvernement égyptien s’attribue un délai de 3 ans afin de relancer son économie avec l’appui de l’étranger et en appliquant un ambitieux programme de réformes économiques. Selon les dires du ministre, l’objectif visé par l’Etat égyptien est la mise en place des dispositifs pour le retour des investissements, le redémarrage de la production industrielle et par ricochet la relance de l’emploi.

Publié le: 18/11/2016 - 15:13
176

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed s’est prononcé, vendredi 18 novembre 2016, au micro de radio Express FM, sur l’audition de son gouvernement face à l’Assemblée des représentants du peuple en ce qui concerne le projet de loi de Finances au titre de 2017. A ce sujet, il a indiqué qu’au moment de l’obtention du vote de confiance pour son gouvernement, il n’a pas hésité à exposé les problèmes économiques du pays.

Publié le: 18/11/2016 - 10:55
2025

Fadhel Abdelkefi, ministre de l’Investissement et de la coopération internationale, a déclaré sur les ondes de radio Express FM, que les finances publiques de l’Etat se retrouvent actuellement dans une situation très délicate et ce, à cause de l'endettement ainsi que le déficit dans les caisses de l'Etat. Cette déclaration intervient en marge du forum de la fiscalité qui se tient à Sfax les 17 et 18 novembre courant. Fadhel Abdelkefi a rappelé qu’en 2010, l’Etat avait pour budget 18 milliards de dinars alors qu’aujourd’hui il se situe autour de 30 milliards de dinars.

Publié le: 06/10/2016 - 11:23
2750

L’expert en économie, Hatem Zaara a estimé au micro de radio Express FM, jeudi 6 octobre 2016, que le commerce parallèle a réalisé un taux de croissance à deux chiffres dépassant les 10%. M. Zaara ajoute que le volume des billets de banque circulant dans le pays, a doublé depuis l’année 2010, soulignant à ce titre, que cela est à même de prouver l’existence de colossales sommes d’argent non déclarées chez les contrebandiers.

Publié le: 05/10/2016 - 17:14
951

Le président de la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT), Tarek Cherif a annoncé, au micro de radio Express FM, mercredi 5 octobre 2016, que l’économie tunisienne a besoin de générer un taux de croissance dépassent les 4% afin de pouvoir se relancer à nouveau. Et M. Chérif de mettre l’accent sur la nécessité et l’importance d’accélérer le processus de cession des biens confisqués dans le but de mettre à la disposition des caisses de l’Etat de nouvelles ressources financières.

Publié le: 05/10/2016 - 11:03
23765

Des sources proches du gouvernement Tunisien ont indiqué que le Fonds Monétaire International (FMI) a menacé de ne pas débloquer les prochaines tranches du prêt de 2,8 milliards $ si le gouvernement prévoit des hausses de salaires de la fonction publique dans le budget 2017. Le gouvernement a, constitutionnellement, jusqu’au 15 octobre pour déposer devant l’ARP (parlement) son projet de loi de finances 2017.

Publié le: 29/09/2016 - 17:22
878

Lamia Zribi, ministre des Finances a indiqué qu’entre les dettes de l’Etat et celles des entreprises publiques, le montant s’est établi à hauteur de 55 millions de dinars soit 57% du PIB. En ce qui regarde l’année 2017, il y a un nombre important de dettes à rembourser, en ajoutant à ce titre, que les autorités qataries ont proposé aux autorités tunisiennes de reporter le remboursement du prêt engagé par le Qatar au profit de la Tunisie et qui est d’une valeur de 500 millions de dollars.

Publié le: 29/09/2016 - 16:52
1446

La ministre des Finances, Lami Zribi a déclaré, jeudi 29 septembre 2016, lors de son passage sur les ondes de radio Express FM, que la roue de l’économie nationale est au ralenti, ce qui est à même d’impacter négativement les équilibres extérieurs et financiers publiques. Dans le sillage de sa déclaration, Mme Zribi a souligné l’importance de relancer l’investissement et donc l’économie à travers la mise en place du programme proposé par le chef du gouvernement, Youssef Chahed.

Publié le: 16/09/2016 - 16:14
3650

Le Président du directoire de Amen Bank, Ahmed Karam a indiqué que l'ensemble des indicateurs économiques font montrer que le dinar tunisien poursuit sa dégringolade. Lors de l'émission Ecomag, M. Karam a expliqué que la différence qui existe entre la valeur intrinsèque du dinar et sa valeur sur le marché est à proximité, soulignant que cela se traduit par la bonne réaction que la BCT a eu au moment du glissement du dinar. Ahmed Karam a souligné l'importance d'opérer des réformes dans le but de rompre avec cette situation hémorragique.  

Publié le: 31/08/2016 - 12:51
278

L’expert en économie et bancaire, Abdelatif Chaibi a indiqué, sur ExpressFM, mercredi 31 août 2016, que la politique d’austérité dont il est question consiste en un ensemble de méthodes de gouvernance et de gestion particulières. Cependant, lorsque cette politique est assortie par des décisions telles que le débauchage d’un certain nombre d’employés d'une compagnie publique, cela donne à l’opinion publique du fil à retordre. Abdelatif Chaibi a ajouté que cela n’agira pas de sorte à accroitre la production et la productivité.

Pages

S'abonner à Crise économique