International

Publié le: 03/04/2020 - 12:46
180

Dans un communiqué du 3 avril 2020, la Banque mondiale est revenue sur sa  collaboration avec les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA) pour les aider à affronter l’urgence sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.

Publié le: 03/04/2020 - 10:54
284

L’économie africaine est confrontée à un ralentissement profond et synchronisé et ne pourra s’en remettre qu’au bout de trois ans. Telle est la conclusion des ministres africains en charge de l’Economie et des Finances, réunis à Addis Abeba par visioconférence, cette semaine.

Le communiqué publié par la Commission économique pour l’Afrique (CEA) explique également que des baisses substantielles des recettes provenant de la baisse des prix des produits de base, associées à une augmentation des coûts des importations, exercent des pressions sur l’inflation et le taux de change.

Publié le: 01/04/2020 - 12:26

Afin d’aider les pays africains à s’adapter aux chocs financiers, économiques et sanitaires causés par la pandémie de Coronavirus (Covid-19), la Banque africaine d'exportation et d'importation (Afreximbank) va mettre à leur disposition une facilité de crédit d’un montant total de 3 milliards de dollars, selon le communiqué publié par Afreximbank.

Publié le: 31/03/2020 - 12:58

Selon un communiqué publié par la BAD, la banque a levé trois milliards de dollars sur les marchés financiers internationaux à travers un emprunt obligataire social, destiné  à atténuer les effets de la pandémie de Covid-19 sur la vie des populations africaines et les économies du continent.

Le Groupe de la Banque africaine de développement prend des initiatives pour apporter des réponses flexibles visant à réduire les graves effets économiques et sociaux de la pandémie de Covid-19 sur ses pays membres régionaux et sur le secteur privé africain.

Publié le: 30/03/2020 - 11:22
175

Les prix du pétrole ont poursuivi leur chute lundi, inscrivant un plus bas depuis 2003 sur les marchés asiatiques. La raison principale est liée à l'aggravation de la crise COVID-19, et la montée spectaculaire du nombre de cas recensés aux Etats Unis. Le prix du baril a perdu 53% en un mois.

L'activité économique durement touchée a fortement impacté la demande mondiale, en particulier les secteurs automobile et aéronautique.

Publié le: 27/03/2020 - 16:39
765

La directrice générale du FMI, Kristalina Goergieva, a déclaré ce vendredi; que l'économie mondiale est entrée en récession, qu'elle a qualifié de profonde, conséquence de la crise en lien avec la pandémie COVID-19. Selon la patronne du FMI, les conséquences de la situation actuelle pourraient dépasser celles de la crise de 2008.

Si les gouvernements prennent les mesures adéquates, l'économie mondiale pourrait connaitre la reprise dès 2021, a ajouté Goergieva.

Publié le: 24/03/2020 - 14:29
168

Le directeur général de l'association internationale du transport aérien (IATA), Alexandre de Juniac, s'est exprimé sur la crise COVID-19 et ses implications sur le transport aérien, du jamais vu selon le responsable, qui réclame "un package d'aide" d'urgence, pour un montant qui pourrait atteindre les 200 milliards de dollars.

Avec 98% du trafic affecté, il s'agit de la plus grosse crise de l'histoire du secteur, augurant une crise de liquidité sans précédent, les compagnie aérienne disposait de deux mois de trésorerie début 2020. 

Publié le: 23/03/2020 - 10:46
204

Les prix du pétrole ont nettement baissé ce lundi matin en Asie, après le rejet par le Sénat américain d'un plan de relance de l'économie éprouvée par la pandémie de coronavirus, qui continue de faire rage dans le monde.

Dans la matinée, le baril de WTI (West Texas Intermediate) perdait 2,5% dans les premiers échanges à 22 dollars, tandis que le Brent de la mer du Nord chutait de 4,9% à 25 dollars le baril.

Publié le: 19/03/2020 - 12:21
140

Les cours du pétrole ont continué de chuter le mercredi 18 mars 2020, retrouvant des niveaux de 2002 pour le WTI et 2003 pour le Brent, compressés entre une offre débordante et une demande mondiale affaiblie par la pandémie de coronavirus.

À New York, le baril de WTI pour livraison en avril a terminé à 20,37 dollars, s'écroulant de 24,4%, son plus bas niveau depuis février 2002. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a fini à 24,88 dollars à Londres, en baisse de plus de 13% à son plus bas depuis mai 2003.

Publié le: 16/03/2020 - 10:04

La réserve fédérale américaine (FED) a décidé de mettre tout son poids pour faire face à l'affolement des marchés, pris de panique avec l'évolution de la pandémie COVID-19 qui a poussé plusieurs pays à prendre des mesures inédites.

La banque centrale américaine a annoncé une réduction d’un point ses taux directeurs, qui seront désormais compris entre 0 % et 0,25 %. La FED mobilisera par ailleurs au moins 700 milliard de dollars pour le rachat de la dette bancaire, d'entreprise et immobilière.

Publié le: 13/03/2020 - 10:02

La Bourse de Paris a connu un jeudi noir, le 12 mars 2020, enregistrant la plus forte baisse de son histoire. Le Cac 40 a reculé de 12,3%, dans un marché déçu par les annonces de la BCE. Aucune valeur de l'indice parisien n'a perdu moins de 5,8%, 31 Valeurs composant l'indice ont décroché de plus de 10%.

La dégringolade a débuté après l'interdiction pour les européennes d'entrer sur le sol américain pour un mois, annoncée par le président des Etats-Unis, Donald Trump.

Publié le: 09/03/2020 - 10:08
303

Les cours du pétrole se sont effondrés le 8 mars, enregistrant leur plus forte baisse depuis la guerre du Golfe en 1991.

La décision unilatérale de l'Arabie Saoudite de brader les prix à la livraison, ont précipité les cours vers la baisse, de près de 30%, après les négociations infructueuses entre l'OPEP et la Russie, deuxième producteur mondial, pour soutenir les prix, face aux conséquences redoutées de l'apparition du coronavirus qui secoue le monde.

La Russie a refusé une réduction de sa production de 1,5 millions de barils par jour.

Publié le: 08/03/2020 - 10:00
174

Pour la première fois de son histoire, le Liban s'est déclaré dans l'incapacité de rembourser sa dette, qui arrivera à échéance le 09 mars, et qui s'établi à 1,2 milliard de dollars.

Le premier ministre Hassan Diab a annoncé que le pays restructurera sa dette, dont le total s'élève à 92 milliard de dollars, ce qui représente 170% du PIB.

Le pays devait rembourser 1,2 milliard d'eurobonds émis en dollar le 9 mars, et une dette total sur toute l'année 2020 de  4,6 milliard de dollars.

Publié le: 06/03/2020 - 12:38
192

Les réserves de change du pays se sont établies à 45,509 milliards de dollars à fin février 2020, enregistrant ainsi une augmentation de 3,29% en glissement annuel dans la mesure où ces réserves étaient de 44,06 milliards de dollars à la même période de l’année précédente, selon les données publiées par la Banque centrale d’Egypte, qui précise également que les devises étrangères détenues au niveau des réserves de change de l'Egypte se composent essentiellement du dollar américain, de l'euro, du dollar australien, du yen et du yuan.

Pages

S'abonner à International