L’Egypte compte relancer son économie avec "une stratégie de 3 ans" et un prêt du FMI

La ministre de la Coopération internationale de l’Egypte, Sahar Nasr a indiqué que le gouvernement égyptien s’attribue un délai de 3 ans afin de relancer son économie avec l’appui de l’étranger et en appliquant un ambitieux programme de réformes économiques. Selon les dires du ministre, l’objectif visé par l’Etat égyptien est la mise en place des dispositifs pour le retour des investissements, le redémarrage de la production industrielle et par ricochet la relance de l’emploi. A noter que les finances publiques sont au plus bas en Egypte avec une dette de près de 100% du PIB et 27,8% des citoyens vivent en dessous du seuil de pauvreté. Egalement, parmi les réformes économiques à mettre en place par le gouvernement égyptien figurent la suppression des subventions et l’inflation à hauteur de 14%. Ces réformes peuvent, en outre, déclencher des troubles d’ordre social dans tous le pays.

La ministre de la Coopération internationale égyptienne a déclaré, à cet effet, que lorsque les réformes seront mises en place, il va y avoir un impact positif sur tout le tissu économique ainsi que sur le front social particulièrement sur le moyen et le long terme. Rappelons que le 11 novembre dernier, le Fonds Monétaire International a accordé à l’Egypte un prêt de l’ordre de 12 milliards de dollars sur une période de trois années. De plus, l’Egypte devra bénéficier de la première tranche d’un prêt que lui a accordé la Banque Mondiale de la valeur d’un milliard de dollars. 
 

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.