Mongi Rahaoui : Il n’est pas logique d’exonérer les entreprises exportatrices, le zéro impôt doit cesser

Le président de la Commission des finances au Parlement et élu du Front populaire, Mongi Rahoui a fait un tour de table au sujet du projet de loi de Finances 2018 en déclarant qu’il recommande d’importantes révisions à ce titre. Selon le député, cette loi exerce une pression de grande envergure sur les citoyens ainsi que sur leur pouvoir d’achat. Mongi Rahoui a souligné que la hausse générale des prix, en raison entre autre de l’augmentation de la TVA, engendrerai de l’inflation. Il a ajouté que la loi de Finances est celle des augmentations par excellence et ce, à plus d’un niveau et en s’adressant à toutes les franges précisant qu’elle sera un facteur d’explosion sociale.

Mongi Rahoui a indiqué de même que la classe moyenne a déjà suffisamment payé jusqu’ici soulignant que c’est une erreur de dire que les personnes la composant n’ont plus besoin de la compensation. Le député a ajouté qu’au regard de la situation critique du pays, il n’est pas admissible ni logique que les sociétés totalement exportatrices soient exonérées d’impôt sur les dividendes, cela conduirait même à agrandir le fossé entre les classes sociales. Il a expliqué que la logique basé sur zéro impôt ne doit plus avoir de place en Tunisie car la justice fiscale ne peut pas être consacrée et réalisée avec la mise en place de régimes fiscaux différents s’adressant à chaque catégorie.
 

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.