TVA

Publié le: 17/12/2019 - 11:04
121535

La loi de finances pour l'exercice 2020 (LF2020) fixe le budget global de l’Etat à 47.227 mDT contre 43.121 mDT dans la loi de finances complémentaires de 2019 (LFC2019), 40.741mDT dans la LF2019 et 37.740 mDT dans la LF2018. L’évolution entre la LF2020 et la LFC2019 est de 9,5%.

Le budget de l’Etat est financé par des recettes fiscales pour 31.759 mDT (67%), des recettes non fiscales pour 3.800 mDT (8%) et des dettes pour 11.368 mDT (24%).

Publié le: 28/11/2019 - 13:02
798

Le président de l'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (UTICA), Samir Majoul, a indiqué, dans une déclaration à la TAP, que le projet de loi de finances 2020 n'encourage pas l'investissement, appelant à la nécessité de mettre en place un système fiscal stimulant les investissements et les exportations tout en créant de la richesse et des emplois.

Publié le: 14/12/2017 - 16:07
298265

La loi de finances pour l'exercice 2018 (LF2018) fixe le budget global de l’Etat à 35.851.000.000 dinars contre 32.200.000.000 dinars dans la loi de finances de 2017 et 34.330.000.000 dans la loi de finances complémentaire de 2017, soit une augmentation respective de 11,3% et 4,4%. Le budget de l’Etat est ainsi financé par des recettes fiscales et non fiscales à raison de 68,6% contre 69,4% en 2017.

Publié le: 23/10/2017 - 10:11
658

Le président de la Commission des finances au Parlement et élu du Front populaire, Mongi Rahoui a fait un tour de table au sujet du projet de loi de Finances 2018 en déclarant qu’il recommande d’importantes révisions à ce titre. Selon le député, cette loi exerce une pression de grande envergure sur les citoyens ainsi que sur leur pouvoir d’achat. Mongi Rahoui a souligné que la hausse générale des prix, en raison entre autre de l’augmentation de la TVA, engendrerai de l’inflation.

Publié le: 12/10/2017 - 09:46
161

La chambre syndicale nationale des promoteurs immobiliers (CSNPI) a annoncé, dans un communiqué publié le 11 octobre 2017, qu'elle s'oppose à l'application d'une TVA sur le logement comme le stipule le projet de loi de finances 2018.

Publié le: 28/09/2017 - 15:51
168

Le député d’Ennahdha, ancien ministre des Finances et membre de la commission des Finances à l’ARP, Slim Besbes a pointé du doigt, les principaux problèmes à l’origine de la détérioration de la situation économique du pays. Il a estimé qu’il est impératif de faire face aux défaillances notées au niveau des grands équilibres financiers. Cela se traduit par une remise en place du secteur privé en lui accordant l’importance requise dans la dynamique des investissements.

S'abonner à TVA