Mongi Rahoui : Il n’y a pas de mesures incitatrices à l’exportation et à l’investissement dans le PLF 2019

Le président de la Commission des finances et de la planification au sein du Parlement, Mongi Rahoui a annoncé, au micro de la radio Express FM, que le projet de Loi de finances 2019 sera examiné au sein de ladite Commission à partir de ce jeudi 8 novembre. Il a indiqué, en outre que le PLF fera l’objet de discussions générales dans le cadre de séances plénières d’ici à la fin du mois de novembre courant et ce, pour débat et adoption définitive dans les délais impartis soit le 10 décembre prochain. Mongi Rahoui a expliqué que le PLF 2019 ne renferme pas des orientations stimulant les exportations, les investissements ainsi que la création des emplois soulignant qu’il s’agit d’un projet qui s’inscrit dans la continuité des lois antérieures de 2017 et 2018.

En effet, Mongi Rahoui a mis l’accent sur le fait que le PLF 2019 s’oriente davantage vers l’appauvrissement de la classe moyenne ainsi que l’augmentation des prix. Par ailleurs, l’invité a considéré que la mesure portant sur les voitures populaires et annoncée par le chef du gouvernement, devant être disposée dans le PLF 2019, a déjà été proposée en 2017 et a été rejetée, ce qui remet en question son efficacité. 
 

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.