Projet de loi de finances 2019

Publié le: 12/12/2018 - 11:34
518

Le président de la Chambre syndicale des concessionnaires automobiles, Ibrahim Dabbeche a exprimé son point de vue à propos de la hausse de l’impôt sur les sociétés (IS), qui consiste en une majoration qui passe de 25% à 35% touchant les concessionnaires automobiles, les sociétés exportatrices ainsi que les grandes surfaces.

Publié le: 10/12/2018 - 15:07

L’ancien ministre de l’Economie, Hakim Ben Hammouda a indiqué, lors de son passage sur les ondes de la radio Express FM, que dans le cadre du PLF 2019,  les politiques financières manquent d’imagination et de créativité. Le projet vise comme objectif principal la réalisation des équilibres ainsi que la réduction du déficit budgétaire, en ajoutant que cet objectif représente aussi bien le point fort que le point faible du projet. Et d’ajouter que les dispositions portant sur les transactions en espèces représentent les mesures phares introduites dans le PLF 2019.

Publié le: 30/11/2018 - 15:31
1046

L’expert-comptable, Anis Wahabi a indiqué, lors de son passage sur les ondes de la radio Express FM, qu’il trouve alarmant le chiffre communiqué par le directeur du CEPEX à savoir : un déficit de la balance commerciale de 18 milliards de dinars d’ici la fin de l’année 2018. Il a ajouté que la conséquence directe de cette situation sera la chute du dinar ainsi que la hausse de l’inflation. Anis Wahabi a regretté à ce titre l’absence d’une vision claire et de réformes structurelles, seuls vecteurs d’une sortie de crise.

Publié le: 22/11/2018 - 15:14
450

Le projet de budget de l’Etat et le projet de loi de finances 2019 (PLF) seront examinés en plénière à l’ARP, à partir de jeudi 22 novembre 2018.

Au programme du premier jour des débats budgétaires, la déclaration du gouvernement et le rapport général relatif au projet de budget. Les projets des budgets du parlement et des présidences de la République et du Gouvernement seront examinés le lendemain, vendredi 23 novembre.

Par la suite, du 24 novembre au 5 décembre, c’est les projets de budget des ministères qui seront examinés.

Publié le: 22/11/2018 - 14:52
819

Selon les chiffres du budget économique de 2019, le gouvernement prévoit d’augmenter les recettes du secteur minier de 10% en 2019 grâce à la production de 5 millions de tonnes du phosphate brut.

En ce sens, près de 180 millions de dinars devraient être investis dans le secteur minier (dont 140 MD alloué au secteur du phosphate) pour la production de près de 300 mille tonnes de fer. De plus, le gouvernement devrait accélérer la réalisation des études du projet Tozeur-Nafta et des projets de Meknassi (gouvernorat de Sidi Bouzid) et Om Lakhchab pour renforcer la production.

Publié le: 06/11/2018 - 13:09

Le président de la Commission des finances et de la planification au sein du Parlement, Mongi Rahoui a annoncé, au micro de la radio Express FM, que le projet de Loi de finances 2019 sera examiné au sein de ladite Commission à partir de ce jeudi 8 novembre. Il a indiqué, en outre que le PLF fera l’objet de discussions générales dans le cadre de séances plénières d’ici à la fin du mois de novembre courant et ce, pour débat et adoption définitive dans les délais impartis soit le 10 décembre prochain.

Publié le: 31/10/2018 - 14:19
565

Taoufik Baccar, ancien ministre et gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie a indiqué, au micro de la radio Express FM, qu’il est indispensable de travailler sur la restructuration du secteur bancaire eu égard au fait que le nombre des banques en Tunisie est élevé. L’invité de l’Expresso a appelé à s’orienter vers la création des pôles financiers et bancaires tout en continuant à contrôler le taux d’endettement public qui s’articule autour de 71%. S’ajoute à cela l’amélioration aussi bien du rendement des banques de la place que de la qualité des services.

Publié le: 22/10/2018 - 12:16
1184

Après la vérification du projet de la loi de finances 2019, ce dernier ne comporte pas de nouvelles mesures permettant de préserver le secteur de la promotion immobilière et du bâtiment ou bien même d’alléger sa crise.
La Chambre syndicale nationale des promoteurs immobiliers (CSNPI) s’indigne face à la nonchalance des autorités quant au rôle de la chambre.

La CNSPI s’alarme contre des dangereuses conséquences de cette orientation. Cela ne peut qu’aggraver la crise de ce secteur et altérer d’autres activités et intervenants.

Publié le: 19/10/2018 - 10:20
229

Le projet de la loi des finances pour l’exercice 2019 est axé sur la relance économique et au volet social au travers de batteries de mesures de nature à alléger les charges fiscales sur les entreprises Ainsi, les entreprises économiques bénéficieront d’une réduction du taux d’imposition sur les sociétés de 25% à 13,5% notamment dans secteurs des industries manufacturières et les services des technologies de l’information.

Publié le: 16/10/2018 - 10:54
498

Le doublement du budget alloué au Fonds de promotion des exportations et l’octroi d’avantages pour soutenir le tourisme, parmi les nouvelles mesures prévues dans le cadre du projet de loi des finances (PLF) pour l’année 2019.

Publié le: 16/10/2018 - 10:26
831

Le projet de loi des finances(PLF) pour l’année 2019 prévoit de nouvelles mesures visant à soutenir les entreprises économiques dont essentiellement, la diminution du taux d’imposition sur les sociétés de 25% à 13,5%, notamment pour les secteurs des industries manufacturières et ceux des technologies de l’information.

Publié le: 11/10/2018 - 09:56
760

A l’issue du conseil des ministres tenue le 10 octobre 2018, présidé par le chef du gouvernement, le projet de loi de finances 2019 et un projet de loi de finances complémentaire pour l’année 2018 ont été adoptés. Le conseil a également adopté le projet de budget économique pour l’année 2019.

Le budget de l’Etat pour l’exercice 2019 est estimé à 40 662 millions de dinars, soit une hausse de 8% par rapport au budget de l’Etat de l’année en cours.
 

Publié le: 14/09/2018 - 14:26

Dans le cadre de la tenue de la Conférence nationale sur les orientations économiques et sociales du projet de loi de Finances de 2019, le ministre des Finances, Ridha Chalghoum a déclaré que le taux de croissance de 2,8% n’est pas suffisant pour créer de l’emploi et pour réduire le déficit de la balance commerciale. Il a souligné que la Conférence sera une opportunité pour échanger des avis et des propositions quant à la recherche des moyens de relance de la croissance économique.

S'abonner à Projet de loi de finances 2019