Ahmed Karam : « Soyons réalistes, une inflation à deux chiffres n’est pas exclue »

Nous nous retrouvons dans une situation où nous sommes en train d’appauvrir le citoyen tunisien et ce, à travers deux phénomènes qui agissent très fortement sur son revenu, a déclaré Ahmed Karam, président de l’APTBEF, lors de son passage sur les ondes de la radio Express FM. En effet, il s’agit de l’inflation et la décote de la monnaie nationale qui sont coûteux pour l’économie du pays en général. Ahmed Karam a ajouté que ces deux phénomènes proviennent du déficit budgétaire ainsi que le déficit courant qui est très important. Il a expliqué que tant que ces deux déficits n’ont pas été régularisés, il ne sera pas possible de redresser la situation économique en maîtrisant notamment les prix de manière convenable.

“Il y a une adaptation entre la demande provenant des revenus propres (salaires et autres) et les emprunts (crédits bancaires et autres dépensés en consommation et en investissement par le citoyen et l’entreprise) et la capacité du marché à faire face à cette demande supplémentaire. Ce décalage a fini par provoquer une inflation qui « s’installe » a expliqué Ahmed Karam qui a ajouté que « les économistes disent : tout sauf l’inflation, car si elle s’installe, elle devient un virus difficile à s’en débarrasser ».
Il s’agit là d’une inflation qui devient permanente alors que pendant les 25 dernières années, celle-ci a été bien maîtrisée. “Nous devons être réaliste, une inflation à deux chiffres n’est pas exclue » et la vrai solution selon lui, c'est le développement des exportations.
 

 

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.