ATB : - Fitch confirme la note 'BBB+', perspective stable, de Arab Tunisian Bank [suite]

Date: 15/01/2019Unité monétaire: TND
Valeur nominale1Nbre d'actions100 000 000
Dernier cours4.150PER (sur 1 année) / marché13,39x/10,76x
Var. der. clôture %0BPA (sur 1 année)0.310
Bidn.dDer. dividende0,230
Askn.dDate Distribution14/05/2015
Cap. Boursière415 000 000Var. sur 1 an4.150->4.150
MM(20)-MM(50)4,150-4,150Rdt ajusté depuis le 31/12/2019nc
Echg. quot. moyen (sur une année)0Advance/Decline (sur une année)0 hausses / 0 baisses

Fitch Ratings a confirmé à ‘BBB+’ les notes de
défaut émetteur (issuer default rating
– IDR) à long terme en devises et en monnaie locale attribuées à Arab
Tunisian Bank (« ATB »), ainsi que ses notes IDR à court terme en devises et en
monnaie locale à ‘F2’. La perspective des notes à long terme en devises et en
monnaie locale est stable. La note intrinsèque et la note de soutien extérieur
d’ATB
sont confirmées à ‘D’ et ’2’ respectivement. Les notes nationales à long terme
et à court terme de la banque sont également confirmées à ‘AA (tun)’ et ‘F1+ (tun)’
respectivement. La perspective de la note nationale à long terme est stable.

Les notes IDR d’ATB
et sa note de soutien extérieur reposent sur la forte probabilité de soutien de
la part de son actionnaire majoritaire, Arab Bank plc (« AB », ‘A-’(A moins)/
‘F1’; intrinsèque ‘B’; soutien extérieur ‘5’), qui détient 64,2 % de son
capital. La note intrinsèque d’ATB
reflète sa rentabilité acceptable et sa bonne liquidité. Elle tient compte par
ailleurs de ses problèmes de qualité d’actif, de la concentration de ses
ressources et d’une capitalisation étroite.

Les
diverses activités d’
ATB
sont restées rentables en 2007 et au 1er semestre 2008, avec des taux
de rendement des fonds propres et des actifs d’environ 14 % et 1 %
respectivement au 1er semestre 2008. La croissance des revenus
restait stimulée par une activité de prêts soutenue et par des investissements
dans des emprunts d’Etat. Toutefois, les provisions pour créances douteuses
continuent de peser sur la rentabilité. Elles représentaient en effet 36 % du
résultat d’exploitation avant provisions en 2007 et au 1er semestre
2008 et cette tendance devrait persister à court terme du fait de la nécessité
pour la banque d’améliorer son niveau de provisionnement. Fitch observe qu’
ATB
a progressivement renforcé ses systèmes de gestion du risque depuis 2002 en
concertation avec AB, même si des progrès restent possibles. La qualité des
actifs reste faible par rapport aux niveaux internationaux. A fin juin 2008, les
créances douteuses brutes représentaient 14 % des prêts bruts et le ratio de
créances douteuses sur capital éligible se situait à 35 %. Le risque de
concentration par débiteur est élevé.

Les
ressources financières d’A
TB
proviennent majoritairement de sa clientèle et sont fortement concentrées.
Cependant, la liquidité est satisfaisante et étroitement surveillée par AB. Elle
bénéficie également de la capacité d’
ATB
à faire appel à des lignes de crédit d’AB en cas de tension. Les ratios de
capital éligible et de Tier 1 calculés par Fitch (qui s’établissaient tous deux
à 8,78 % selon les normes Bâle I) apparaissent serrés. Les deux augmentations de
capital (de 20 Mio TND chacune) programmées pour décembre 2008 et pour 2010
devraient relever le ratio Tier 1 d’
ATB
à 10 % minimum.


ATB

est une banque tunisienne de taille moyenne qui offre une large gamme de
services de banque de détail. A fin 2007, elle détenait une part de marché de
8,9 % des dépôts et de 5,9 % des prêts.

Société : 

Themes :

© Copyright Tustex