Algérie : 10% des commerçants informels se convertissent dans le circuit formel

L’Algérie vient de recenser le nombre des marchés informels à Constantine, faisant ressortir le nombre de 31 marchés dont 5 d’entre eux (16%) ont été éradiqués. Il s’agit d’une opération qui a débuté en 2011 lancée par la direction de commerce de Wilaya. Du côté du nombre des commerçants qui sont actifs dans le secteur informel dans la même région, il a été estimé à 16.649 commerçants dont 158 uniquement ont rejoint le secteur formel, ce qui représente 10% environ. Ladite opération a fait également ressortir le nombre des nouveaux marchés de proximité qui sont programmés au niveau de Constantine et qui a été évalué à 39 dont 28 sont déjà achevés, 8 autres sont opérationnels et 11 en cours de réalisation. 

Cette opération financée à coups de milliards de dinars par l’Etat algérien vise pour objectif l’éradication du commerce informel, un objectif difficile à atteindre jusqu’ici. Un responsable de la wilya a déclaré que pas moins de 20 des marchés de proximités n’ont pas été occupés par les commerçants, tel que prévu. Quant à l’Etat, il n’a pas réussi à appliquer de mesure rigoureuse à ce titre. Par ailleurs, un rapport établi à cet effet, relate l’état de délabrement des marchés de proximités notamment dans les quartiers de Bekira, Ziadia et Sarkina.
 

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.