Tunisie - Energie : Il faut amender l’article 13 de la constitution et voici les priorités du secteur (Hédi Larbi).

Lors d’un panel qu’il a présidé à la conférence sur l’Investissement et l’Entrepreneuriat tenue à Tunis le 5 mars 2015,  l’ancien ministre de l’équipement Hédi Larbi, a appelé à la création d’un atlas des énergies renouvelables en Tunisie afin d’orienter les investissements dans ce secteur selon l’exposition des régions au soleil et au vent, principales sources des énergies vertes.

Il a, en outre, présenté un agenda succinct des réformes qui s’imposent dans le secteur des énergies discutées lors du panel. Elles consistent en :
- La réforme de la gouvernance du secteur ;
- La promulgation de la loi sur les partenariats publics privés (PPP) ;
- Le renforcement des capacités (capacity building) à différents niveaux : financement, juridique et sectoriel (Energie) ;
- La clarification des questions des subventions énergétiques.


S’adressant à une parlementaire présente dans la salle, Hédi Larbi a appelé à la révision de l’article 13 de la nouvelle constitution relatif à la gouvernance des ressources de la Tunisie dans le sens d’une plus grande flexibilité afin d’éviter les blocages néfastes à l’économie du pays.

Pour sa part, le PDG de Comete Engineering, Radhi Meddeb, a estimé les besoins d’investissement dans le secteur des infrastructures au Maghreb central (Tunisie, Algérie et Maroc) à plus de 100 milliards $ pour les prochaines années dont prés de la moitié pour les seules infrastructures d’énergie (centrales électriques, réseaux, etc.).

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.