D’ici 2022, les banques islamiques espèrent passer de 6,5% à 15% d’actifs bancaires

En marge d’une table ronde sur « L’effet des législations sur le développement des services financiers en Tunisie, l’expert en finance islamique, Mahfoudh Barouni, a affirmé que les Banques islamiques (Al Baraka, Zitouna Bank et El Wifak ) ont pour ambition de détenir, d’ci 2022, 15% des actifs bancaires, contre 6,5% en 2016. Ceci devrait permettre de soutenir l’économie tunisienne et d’attirer les capitaux étrangers. L’expert explique aussi que les banques islamiques sont incapables de réinvestir l’excédent des dépôts, expliquant que la loi N°48 de l’année 2016 adoptée en juillet 2016, va permettre aux banques islamiques de la place et les banques étrangères désireuses d’investir en Tunisie de trouver des fenêtres spécialisées en Finance islamique.

En ce sens, des mécanismes de contrôle seront mis en place, dès la finalisation des textes législatifs et procéduraux régissant le secteur de la finance islamique, explique Mahfoudh Barouni.
 

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.