SIAME : - Fitch confirme la note nationale de la SIAME, lève la surveillance et attribue une perspective négative

Date: 15/01/2019Unité monétaire: TND
Valeur nominale1Nbre d'actions14 040 000
Dernier cours2.400PER (sur 1 année) / marché15,79x/10,76x
Var. der. clôture %0BPA (sur 1 année)0.152
Bidn.dDer. dividende0,200
Askn.dDate Distribution20/07/2015
Cap. Boursière33 696 000Var. sur 1 an2.400->2.400
MM(20)-MM(50)2,400-2,400Rdt ajusté depuis le 31/12/20180
Echg. quot. moyen (sur une année)0Advance/Decline (sur une année)0 hausses / 0 baisses


Fitch Ratings a confirmé la note nationale à long terme de la Société
Industrielle d’Appareillage et de Matériels Electriques (
SIAME)
à ‘B(tun)’. L’agence a simultanément levé la surveillance sous laquelle la note
avait été placée le 29 octobre 2009 après le lancement d’une offre d’achat de la

SIAME

menée par Mohamed Hédi Ben Ayed. La note nationale à court terme ‘B(tun)’ est
confirmée. La note à long terme est dotée d’une perspective négative.

La
confirmation des notes de la

SIAME
traduit l’opinion de l’agence considérant que le changement
d’actionnariat n’a pas d’effet sur les notes de la société. En outre, la
persistance d’un niveau d’endettement élevé et d’une couverture des charges
financières faible continue de peser sur les notes de la


SIAME
.
Bien que les mesures prises par la nouvelle direction visant à redresser
progressivement le profil opérationnel de la société ainsi que sa capacité à
générer du cash flow libre après 2012 paraissent encourageantes, l’agence attend
de voir ces améliorations se concrétiser et leur pérennité se confirmer. 

 La
liquidité de la

SIAME

s’est améliorée grâce aux efforts de préservation de la trésorerie notamment la
baisse des créances générant un besoin en fonds de roulement positif, la
réduction des dépenses d’investissement et la cession de participations
financières. Ces mesures ont permis de réduire la dette de 10,5Mio en 2008 à
4,3Mio TND et d’améliorer le profil de maturité de la dette. Un bon
positionnement sur le marché local reflété par une relation privilégiée avec la
Société Tunisienne d’Electricité et de Gaz (STEG), ainsi que la renommée dont
jouit la société grâce à son partenariat avec General Electric Power Control,
constituent les autres éléments positifs des notes de la


SIAME

 La
perspective négative reflète l’opinion de Fitch selon laquelle les ratios de
crédit de la

SIAME

devront rester sous pression dans les 18 prochains mois. Bien que Fitch
s’attende à une amélioration progressive des marges d’exploitation résultant de
projets d’augmentation des prix de vente et de réductions des coûts
d’exploitation, la croissance du chiffre d’affaires resterait stable en 2010 à
périmètre constant suite à l’interruption de certaines lignes de produits non
rentables. En 2011, les projets d’investissement concernant de nouveaux ateliers
automatisés, estimés entre 2Mio TND et 3Mio TND, devraient entraîner un cash
flow libre négatif et un endettement plus élevé. Les estimations de Fitch
portent sur un cash flow libre respectivement faible et négatif en 2010 et 2011,
un ratio de couverture des charges financières par le cash flow brut
d’exploitation de 2,3 et 3,5 et une augmentation du ratio dette nette ajustée/
Cash flow brut d’exploitation à 5,4 et 5,6.

 Le
chiffre d’affaires de la

SIAME
a baissé de 9,9%,
passant de 24,2Mio TND en 2008 à 21,8Mio en 2009 en raison du recul des ventes à
l’export et des ventes à la STEG. Néanmoins les ventes destinées au marché local
privé ont connu une croissance soutenue, passant de 4,2Mio TND en 2006 à 11,6Mio
TND en 2009. La marge sur EBITDA a été négative en 2009, -1,8% comparé à 4,9% en
2008, alors que le cash flow brut d’exploitation a baissé de 1,8Mio TND à 0,9Mio
TND. Malgré un recul de la dette ajustée de 14,4Mio à 10,7Mio, le ratio dette
nette ajustée/ Cash flow brut d’exploitation est resté stable à 4,9.

Société : 

Themes :

© Copyright Tustex