Les sanctions américaines contre l'Iran propulsent le pétrole à son plus haut niveau depuis novembre 2014

Le prix du pétrole côtoie son plus haut niveau depuis2014, à New York et à Londres, en réaction à l'impact attendu des sanctions américaines contre l'Iran sur l'offre mondiale de brut, même si elles n'entreront en vigueur qu'à partir de novembre. 

Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en novembre, référence américaine du brut, a gagné 2,05 dollars pour clôturer à 75,30 dollars sur le New York Mercantile Exchange. A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, a fini à 84,98 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 2,25 dollars par rapport à la clôture de vendredi.

Le marché s'inquiète face à la tendance baissière des exportations iraniennes de brut, au plus bas depuis février 2016, à 1,72 million de barils/jour, rapporte l'agence Bloomberg, soit un repli de 39% par rapport au mois d'avril, date du retrait américain de l'accord avec l'Iran sur le nucléaire.

Parallèlement, le marché s'attend à une baisse des extractions aux Etas Unis, et en Arabie Saoudite, d'autant que la production de pétrole de schiste américain entre le Texas et le Nouveau Mexique, bute sur des problèmes logistiques, en manque de pipelines. 

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.