Tunisie : 130 mille fonctionnaires publics n’ont pas d’attributions claires, selon Abid Briki

Le ministre de la Fonction publique et la gouvernance, Abid Briki, a évoqué, sur les ondes d’Express FM le laxisme qui prédomine dans les établissements publics. En effet, le ministre affirme que prés de 130 mille agents dans la fonction publique n’ont pas de tâches, ni d’attributions claires. En ce sens, Abid Briki estime que l’Etat tunisien n’est plus en mesure d’effectuer de nouveaux recrutements au cours des prochaines périodes.

Par ailleurs, le ministre a annoncé que le lundi 10 octobre 2016 sera donné le coup d’envoi de la consultation nationale sur la réforme de la fonction publique. La transparence et l’intégrité étaient nécessaires, selon le ministre, pour avoir un climat propice à cet évènement où sera étudiée notamment la question de la continuité des services le samedi, au sein des institutions principales.

Rappelons qu’au cours d’une interview accordée au journal Akher Khabar et parue ce mardi 4 octobre 2016, le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a précisé que le FMI n’a pas exigé à la Tunisie de licencier ses fonctionnaires mais plutôt de geler les recrutements dans la fonction publique tant que les difficultés économiques persistent

© Copyright Tustex

Les articles associés

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.