Note de conjoncture de la BCT : L’économie nationale a connu un fléchissement de l’activité dans les principaux secteurs en 2015 à l’exception du secteur agricole

La Banque Centrale de Tunisie revient sur l'état de la conjoncture économique pour le mois de décembre 2015, constatant une baisse de l’activité dans les principaux secteurs, pour l’économie nationale en 2015, hormis le secteur agricole- notamment l’industrie et les services qui ont été affectés par les évènements terroristes et ce, malgré le succès de la transition politique, ce qui reflète la persistance de difficultés structurelles qui devraient être levées par l’accélération du rythme d’exécution des réformes majeures nécessaires.

La BCT note que sur le plan sectoriel, le secteur agricole et de pêche devrait enregistrer, au cours de la campagne 2015-2016, un ralentissement en relation avec le repli sensible de la production et des exportations de l’huile d’olive après la récolte exceptionnelle durant la campagne écoulée.

Concernant le secteur industriel, l’indice général de la production a diminué à un rythme plus accentué, durant les dix premiers mois de 2015, soit -1,8 % contre -1,4 % durant la même période une année auparavant, sous l’effet de la poursuite du fléchissement de la production énergétique et la détérioration de la production minière. S’agissant du secteur des services, les principaux indicateurs de l’activité touristique ont poursuivi, au mois de décembre 2015, leur baisse mais à un rythme moins accentué que les mois précédents, en particulier pour les nuitées touristiques globales (-38% et -52,3% par rapport aux même mois de 2014 et 2010, respectivement), les entrées de touristes étrangers (-12% et -25,8%) et les recettes touristiques ( -55,3% et -58,4%).

Le déficit de la balance commerciale s’est contracté, au cours de l’année 2015, de 1,6 milliard de dinars ou 11,6% pour se situer à 12.048 MDT, le taux de couverture s’est également amélioré de deux points de pourcentage pour atteindre 69,6%. Compte tenu de ces évolutions, le déficit courant s’est établi à 7.602 MDT ou 8,7% du PIB, en 2015, contre 7.369 MDT et 8,9%, l’an passé.

L’inflation moyenne en 2015 s’est établie au même niveau enregistré une année auparavant, soit 4,9%. Le taux d’inflation des produits alimentaires et celui des produits manufacturés ont connu une décélération de leur rythme de progression pour atteindre, en moyenne au cours de l’année 2015, 5,2% et 4,8%, respectivement, contre 5,4% et 5,2% en 2014.

Téléchargez la conjoncture de la BCT.

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.