La Tunisie sollicitera le marché des obligations internationales islamiques (Sukuks) en 2018

La Tunisie sollicitera l'épargne publique internationale, via l'émission des obligations islamiques (sukuks) au cours du deuxième semestre de l’année 2018, permettant ainsi de dynamiser le secteur, selon un rapport publié par Moody’s, l’agence de notation.

La Tunisie ne sera pas la seule à sollicité ce marché puisque le Kenya, le Maroc, le Ghana, et l'Algérie, ont également signalé leurs projets d'émission de sukuks, et sont attendus sur le marché. L’objectif de ces cinq pays est de mobiliser des ressources alternatives, susceptibles de les appuyer dans certains projets d'infrastructures.

L’agence Moody's estime, dans son rapport, que malgré un volume d'émissions en baisse au cours du premier semestre, le volume global des ressources mobilisées via les obligations islamiques devrait être entre 90 et 100 milliards de dollars.

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.