Telnet : Mohamed Frikha voit grand pour l'avenir du Groupe; Une implantation à Silcon Valley et une panoplie de nouveaux projets

Date: 15/01/2019Unité monétaire: TND
Valeur nominale1Nbre d'actions11 028 000
Dernier cours9.800PER (sur 1 année) / marché18,15x/10,76x
Var. der. clôture %0BPA (sur 1 année)0.540
Bidn.dDer. dividende0.300
Askn.dDate Distribution
Cap. Boursière108 074 400Var. sur 1 an9.800->9.800
MM(20)-MM(50)9,800-9,800Rdt ajusté depuis le 31/12/20180
Echg. quot. moyen (sur une année)0Advance/Decline (sur une année)0 hausses / 0 baisses

Le siège de la Bourse de Tunis a accueilli, le 26 septembre 2019, une communication financière à l'initiative de la société Telnet Holding, en présence du directeur général du Groupe, Mohamed Frikha. La réunion a été consacrée à l'état des lieux sur l'activité du groupe, ses performances récentes et ses perspectives à l'horizon 2024.

Rappelons que le Groupe Telnet a publié ses états financiers consolidés au 30 juin 2019, faisant apparaitre un bénéfice de 2 MD, contre 4,2 MD au premier semestre 2018. Cette baisse s'explique principalement par l'effet change, et la dépréciation de l'euro depuis le début de l'année, face à la monnaie nationale. Le groupe a, en effet, enregistré des pertes de change de 1,1 MD contre des gains de 1,7 MD sur la même période en 2018. Au niveau de la S.A, le résultat net a sensiblement diminué de 13 à 7,4 MD, principalement en raison de la baisse des dividendes reçus de la filiale Telnet Technologie, dont une grande partie des activités a été cédée au profit de la joint venture Altran Corporation en 2017.

Mohamed Frikha a expliqué que les objectifs à court terme de Telnet seront principalement de consolider les projets avec les clients historiques du groupe. Telnet travaille également sur la transformation de son front office français en une plateforme de développement, pour capter les compétences tunisiennes expatriées.

Par ailleurs, Mohamed Frikha a mis l'accent sur les efforts entrepris pour renforcer la filiale américaine de Telnet,  Telnet Corporation. Le business model construit en partenariat avec le cabinet Gartner guidera les prochaines actions qui se concrétiseront par le recrutement des sales managers et d'un country manager en 2020, pour démarrer les projets en 2021. Le groupe travaillera avec des groupes tels que Ingenico, [email protected] ou encore le leader mondial Capgemini, qui a récemment acquis Altran. La filiale américaine devrait à terme compter 100 collaborateurs aux Etats Unis et 250 à partir de la Tunisie, et son intégration permettra, selon Frikha, de doubler le chiffre d'affaires du groupe. Le DG de Telnet a également évoqué un road map pour une future implantation à Silicon Valley, également réalisée avec l'assistance de Gartner.

Le Groupe travaille actuellement sur le lancement de son premier nano-satellite, Challenge One, prévu en 2020 par le lanceur russe Soyouz-2 de la base de Baikonor. Le satellite a couté 1 MD en orbite, contre un cout de revient moyen de 5 MD sur le marché. La réussite de ce projet ouvrira la voie à de nouveaux partenariats, selon Frikha, qui cite des études en cours avec l'Agence Spatiale Russe, l'ESA et le CNES, pour le lancement de 30 nano-satellites d'ici 2023, ainsi qu'une possible collaboration avec Kinles, filiale du CNES pour une constellation de 25 satellites. A noter que le marché des nano-satellites devrait atteindre 267 milliards de dollars en 2020, selon les données fournies par Mohamed Frikha, un marché dont une large partie est dédiée à l'IoT.

Le groupe veut également monter en compétence pour pénétrer le marché des microsatellites, une étude de faisabilité est d'ailleurs en cours ; le management compte sur la participation du groupe au sommet Russie-Afrique à Sotchi du 23 au 25 octobre, et sur le développement de la coopération sur l'axe-espace entre les deux parties pour booster ce projet.

Sur la partie drones, le groupe se penchera sur un road map pour la préparation d'un business plan pour les 5 années à venir, pour sa filiale Telnet Arabia, implantée en Arabie Saoudite, qui devrait bénéficier d'un programme offset avec les constructeurs européens pour la sous-traitance via les référencements Telnet et Altran (Capgemini), référencements dont ne disposent pas les sociétés saoudiennes.

Parallèlement, dans le cadre de sa joint-venture avec le japonais FUJI-IMVAC, Telnet travaille sur le projet Drone Fit, dont un prototype sera prêt fin décembre 2019. Le marché mondial pour ce type d'appareil atteindra 16,1 milliards de dollars d'ici 2021, avec une croissance annuelle de 5,5%.

S'agissant des prévisions pour 2019, le Groupe vise un chiffre d'affaires de 45 MD, un EBITDA de 9,3 MD, soit une marge de 20,81% et un EBIT de 8 MD. Au niveau individuel, le chiffre d'affaires attendu pour 2019 devrait s'établir à 11,6 MD, pour un EBITDA  de 8 MD et un EBIT  de 7,8 MD.

Société : 

Themes :

© Copyright Tustex