Tunis Re : Compte rendu de l'AGO du 11 juin 2014: Un Business Plan mis à jour prévoit un résultat net de 15,4 MD à fin 2014 pour arriver à 28,2 MD en 2017.

Date: 15/01/2019Unité monétaire: TND
Valeur nominale5Nbre d'actions20 000 000
Dernier cours8.200PER (sur 1 année) / marché14,04x/10,76x
Var. der. clôture %0BPA (sur 1 année)0.584
Bidn.dDer. dividende0,500
Askn.dDate Distribution26/06/2015
Cap. Boursière164 000 000Var. sur 1 an8.200->8.200
MM(20)-MM(50)8,200-8,200Rdt ajusté depuis le 31/12/2021nc
Echg. quot. moyen (sur une année)0Advance/Decline (sur une année)0 hausses / 0 baisses

Les actionnaires de Tunis Re se sont réunis le 10 juin 2014 en AGO, sous la présidence de Lamia Ben Mahmoud, PDG du premier réassureur en Tunisie pour revenir sur l'exercice 2013 et exposer les perspectives futures de la société. L’année 2013 a été une très bonne année selon la responsable, marquée par une absence de sinistralité significative, une baisse des pertes assurées des catastrophes naturelles et d'origine humaine de 22%, après deux exercices difficiles ou les contextes national et international étaient particulièrement rudes.

La directrice s'est également félicité de l'évolution du secteur des assurances en Tunisie avec une hausse du chiffre d'affaires global de 8,3% contre une hausse de 7,6% pour les indemnisations, mais également par le lancement de deux études au niveau national, la première portant sur l'élaboration d'un programme public/privé pour l'amélioration du taux de pénétration du secteur et fixer les axes de réformes pour s'aligner sur les standards internationaux, la deuxième se rapportant au diagnostic de l'assurance automobile pour une nouvelle approche tarifaire. Lamia Ben Mahmoud a également rappelé la confirmation, le 10 juillet 2013, de la notation technico financière de TunisRé à B+(Bien) avec perspectives stables, par AM Best Rating, alors que la plupart des institutions financières du pays ont été dégradées.

Sur le plan opérationnel, Tunis Re affiche une croissance de 11,5% de son chiffre d’affaires en 2013 à 85,8 MD, dépassant de 2,5% ses objectifs, les charges de sinistres ont diminué de 26%. Le résultat technique net de rétrocession s’est établi à 8,1 MD, soit une légère progression de 2% par rapport à 2012. Le produit des placements s’est amélioré de 31% pour atteindre 9,6 MD. Tunis Re a dégagé un bénéfice de 7,6 MD, en hausse de 24% par rapport à 2012. Le résultat net était toutefois impacté par la constitution d’une provision pour risque et charge supplémentaire de 2,5 MD suite à des travaux de vérification fiscale couvrant les exercices 2009 à 2012, et portant sur l’imposition au titre de retenue à la source des primes rétrocédées à des ressortissants étrangers résidents dans des pays qui n’ont pas signé avec la Tunisie de convention de non double imposition. Cette mesure vient d’être abrogée dans la nouvelle loi de finance mais demeure non rétrospective.

Par ailleurs, eu égard aux performances récentes de la compagnie, Tunis Re a ajusté à la hausse ses prévisions pour la période 2014-2017. L’année en cours connaitra la dernière ligne droite dans l’augmentation de capital dont la troisième tranche portera ce dernier à 100 MD, une levée de fons de 25 MD en nominal sera en effet totalement réservée à un partenaire stratégique. L’opération sera bouclée plus probablement avant la fin du 1er trimestre 2015. La banque d’affaire mandatée pour l’opération vient de démarrer ses travaux, en retard par rapport au planning initial. Tunis Re cherche à renforcer sa marge de solvabilité et sa capacité de souscription par rapport à des concurrents présents sur ces marché cibles, notamment la région MENA et l’Afrique subsaharienne ou la compagnie a entrepris une démarche d’implantation progressive, par l’ouverture d’un bureau de représentation à Abidjan qui a permis en 2013 plusieurs contacts et visites commerciales dans la région. L’idée de faire entrer un partenaire de renommée vient surtout de la recommandation de AM Best qui considère que Tunis Re a les atouts nécessaires pour rehausser sa notation, limitée jusqu’ici par la notation souveraine. Un partenaire venant d’un pays ayant une notation souveraine meilleure que la Tunisie devra garantir à Tunis Re la possibilité d’espérer un meilleur Rating, voire un « A », qui est le seuil exigé pour entrer sur certains pays.

S’agissant des chiffres prévisionnels, le nouveau Business Plan table sur une croissance moyenne de 6% du chiffre d’affaires entre 2014 et 2017 pur atteindre 107,135 MD à terme. Le résultat net devrait atteindre 15,4 MD à la fin de l’exercice en cours, pour passer à 19,6 MD en 2015, puis à 24 MD en 2016 et atteindre 28,2 MD en 2017. Il reste maintenant à la compagnie de faire tout son possible pour réaliser cet objectif de résultat, sachant que le timing de l’entrée du partenaire stratégique tombera avec la publication des Etats financiers 2014. En fin de séance, le représentant de la STAR, actionnaire majoritaire de Tunis Re, s’est dit confiant quant à la capacité de la société à respecter ses promesses. Seule la croissance du bénéfice par action prévue pour 2014 compensera la faiblesse du rendement dividende selon les observateurs.

Société : 
© Copyright Tustex