TPR : La société prévoit un chiffre d’affaires de 140 MD en 2018, dont 45 MD à l'export

Date: 16/10/2018Unité monétaire: TND
Valeur nominale1Nbre d'actions45 000 000
Dernier cours4.680PER (sur 1 année) / marché19,91x/10,76x
Var. der. clôture %0BPA (sur 1 année)0.235
Bidn.dDer. dividende0,230
Askn.dDate Distribution06/07/2015
Cap. Boursière210 600 000Var. sur 1 an2.880->4.680
MM(20)-MM(50)4,680-4,680Rdt ajusté depuis le 31/12/2017+26.48% (±2‰)
Echg. quot. moyen (sur une année)23 080Advance/Decline (sur une année)66 hausses / 45 baisses

La société TPR a tenu ce mardi 15 mai 2018, son assemblée générale ordinaire, statuant sur 2017, le 40ème exercice d'activité du leader tunisien des profilés aluminium, et année qualifiée de singulière et compliquée à plus d'un égard, par Yahia Bayahi, président directeur général de la société. Pour rappel, TPR a enregistré en 2017 un résultat net de 15,2MDT en 2017 contre 12,2 MDT en 2016, soit une progression de 24%.

Le groupe a, par ailleurs, vu son bénéfice progresser de 61,29%, à 15,028 MD, contre 9,317 MD à fin 2016. L'année dernière a pourtant connu son lot de contraintes et de complications : la hausse de 30% des prix mondiaux de LME et le glissement continu du dinar, deux facteurs qui ont pesé sur le taux de marge brute qui a baissé de 4 points, ainsi que le renchérissement du loyer de l'argent qui a fortement impacté l'investissement et amplifié la crise de l'immobilier.

La Société reste également confrontée au fléau de la contrefaçon ; Bayahi a d'ailleurs présenté des exemples de produits en provenance de Turquie et portant le logo TPR. A ce propos, le management a déploré la complexité de la situation, en l'absence d'information, ne serait-ce qu'au niveau des statistiques fiables sur les importations nationales. Globalement, le chiffre d'affaires a progressé en 2017 de 16%, avec une hausse de 13% en partie par un effet prix, la Société ayant partiellement ajusté ses prix de vente suite à la hausse des achats consommés de plus de 26% en raison de la hausse des cours mondiaux, et à l'élévation de la parité USD/TND, et de 27% à l'export sachant que les prix de vente sont indexés sur ceux du LME.

Parallèlement, TPR a profité de la baisse des charges de personnel de 12% et d'une amélioration de la charge d'impôt grâce à la progression de la proportion de chiffre d'affaires à l'export, sachant, d'autre part, que l'exercice antérieur a supporté la contribution conjoncturelle. Parmi les faits marquants de 2017, la Société est devenue fournisseur exclusif de plusieurs marques automobiles, a fièrement annoncé Bayahi. D'autre part, TPR a entrepris l'installation de deux nouvelles presses, en Algérie et en Tunisie, augmenté la capacité de sa fonderie de Djebel Oust et entamé la mise en place d'une fonderie en Algérie. Les investissements s'inscrivent dans la perspective d'une diversification des produits, vers les produits plus techniques, a expliqué le PDG, et surtout pour servir les velléités commerciales de TPR, notamment en Afrique de l’Ouest qui présente un potentiel très attrayant pour TPR. La Société a, d'ailleurs, participé au salon international de l'architecture et du bâtiment ARCHIBAT d'Abidjan, et constaté de près la marge de progression possible dans l'ensemble de la région. Cette année, la Société affiche au 30 avril une croissance de 18% de son chiffre d'affaires en glissement annuel, à 44 MD, à raison de 31 MD localement, soit une hausse de 11% par rapport à fin avril 2017, et de 13 MD à l'export, en hausse de 38% par rapport à la même période l'année dernière.

La direction estime que le chiffre d'affaires devrait atteindre les 140 MD à la fin de l'année avec une hausse de la part de l'export, qui devrait générer 45 MD sur l'année pleine. Le bémol vient du côté du LME qui continue à évoluer dans le mauvais sens : les prix actuels atteignent 2250 dollars la tonne contre une moyenne de 2000 dollars en 2017 ; des pics à plus de 2650 dollars la tonne ont même été enregistrés, suites aux annonces protectionnistes de l’administration américaine.

Côté perspectives, la Société compte doubler le tonnage produit aussi bien en Algérie qu'en Tunisie. Bayahi espère également doubler le bénéfice en Tunisie à terme, et atteindre l'équilibre en Algérie. La Société s'est fixé pour objectifs de renforcer ses parts de marché en Europe, avec un meilleur encadrement des filiales italiennes, outre une installation durable en Afrique de l'Ouest. Bayahi voit également de bonnes prémices en Libye : une opération d'export de 1,5 MD a, d'ailleurs, été conclue cette semaine. Le marché automobile constitue également un gisement important pour TPR. Bayahi a annoncé que la Société équipera un nouveau pick up de Mercedes, un modèle Nissan et travaillera également avec Renault, Peugeot et Dacia.

Sur le marché tunisien, la Société a entamé depuis septembre 2017, la relance de son projet de labellisation des professionnels menuisiers pour renforcer davantage sa position de leader en assurant un meilleur suivi sur toute la chaîne de valeur. Un actionnaire a interpellé la direction au sujet de la distribution de dividendes, fixés cette année à 0,230 DT par action, en l'occurrence sur la possibilité d'améliorer le montant en prélevant sur la prime d'émission pour s'affranchir de la retenue à la source. Ali Ismail, Directeur Financier de la Société s'est montré perplexe quant à cette éventualité, qui demeure toutefois légale.

Société : 
© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.