ALKIMIA : - Compte rendu de l'AGO du 24 avril 2008: Exercice 2007 bénéficiaire malgré la pression des prix des matières premières ; Les perspectives pour 2008 restent bonnes mais dépendent de l’évolution des prix [suite]

Date: 14/01/2019Unité monétaire: TND
Valeur nominale10Nbre d'actions1 947 253
Dernier cours36.440PER (sur 1 année) / marché3,71x/10,76x
Var. der. clôture %0BPA (sur 1 année)9.820
Bidn.dDer. dividende5,000
Askn.dDate Distribution10/08/2015
Cap. Boursière70 957 899Var. sur 1 an36.440->36.440
MM(20)-MM(50)36,440-36,440Rdt ajusté depuis le 31/12/2021nc
Echg. quot. moyen (sur une année)0Advance/Decline (sur une année)0 hausses / 0 baisses

La société Chimique

ALKIMIA
a tenu en date du 24 avril 2008, son Assemblée Générale Ordinaire en
présence de son PDG, Mr Ali Ben Ali, de ses commissaires aux comptes et des
représentants de ses deux principaux actionnaires, dont le groupe chimique
tunisien. Après la lecture du rapport du conseil d’administration, l’allocution
du PDG de la société a été tout d’abord consacrée à un état des lieux de ce qui
a été réalisé en 2007. Une très mauvaise année selon les propres termes du
premier responsable de

ALKIMIA
, couronnée par un résultat net de 0,954 MD, le plus bas depuis 1986
et ce, malgré le scepticisme de certains pour qui l’année 2007 se dirigeait
inévitablement vers un déficit.

 Premier coupable, les achats consommés. A production à peu
prés égale, la facture des approvisionnements s’est aggravée de 10 MD entre 2007
et 2006, les prix des matières premières ayant tous augmenté, sans exception.
Dans une illustration très démonstrative, chiffres à l’appui, l’un des exemples
cités par le management concernait l’acide phosphorique pour lequel une hausse
de 105 dollars a été constatée en mars 2007.  La société a été d’autant plus
pénalisée en 2007, que les contrats de livraison ne prévoyaient aucune clause de
révision des prix rendant impossible de répercuter la hausse des prix des
matières premières sur les prix de vente.

 S’agissant de 2008, le premier trimestre a été qualifié de
très bon par Mr Ali Ben Ali, notamment sur le plan des livraisons, la société
n’ayant pratiquement plus de stock.

ALKIMIA
a également obtenu une révision des prix avec en contrepartie, la
possibilité pour les clients de suspendre les enlèvements, chose qu’ils n’ont
encore pas faite. Selon le management, ce n’est pas le niveau élevé des prix en
soi qui est source d’inquiétude, mais les fluctuations parfois violentes et
rapides. Le résultat au 31 mars, pas encore divulgué, devra d’ailleurs être
interprété avec prudence. Les ventes de la société sont également perturbées par
le fléchissement actuel du billet vert. Si les choses se stabilisent, le
management prévoit une année 2008 favorable.

 Une bonne partie de l’Assemblée a ensuite été consacrée au
plan de développement tracé par la société pour la période 2003/2008. Les
principaux axes de ce plan, ont été réalisés, mis à part le projet de l’unité de
production en Arabie Saoudite, suspendu après le désistement du partenaire
« effrayé » par la flambée des prix. Le dossier est actuellement revenu sur le
devant de la scène, avec un nouveau partenaire, avec lequel la société est
engagée dans des discussions prudentes. L’accent a longuement été mis sur la
situation du projet en Algérie, qui a pris du retard dû essentiellement aux
travaux de génie civil, qui reportent notamment l’entrée en exploitation de
l’unité humide de Annaba.

 Enfin, un volet important a concerné le projet de Sebkhat
Oum El Khialate dans la région de Tataouine, qui pourrait en partie être financé
par un emprunt obligataire de 15 MD, proposition adoptée à l’unanimité dans le
cadre de la sixième résolution de l’AGO.

 

© Copyright Tustex.

Société : 

Themes :

© Copyright Tustex