pression fiscale

Publié le: 14/12/2021 - 11:51
608

L’expert-comptable, Anis Ben Abdallah a déclaré au micro de radio Express FM, qu'il était temps de revoir le barème d'imposition des personnes physiques, notamment face au taux d'inflation élevé et le coût de la vie. Il a ajouté que chaque dinar utilisé comme pression fiscale sur les entreprises se faisait au détriment de l'investissement, de la création de richesse et de l'emploi. Anis Ben Abdallah a considéré que les entreprises qui s'acquittent de leurs impôts et de la TVA sont acculées en comparaison à celles qui ne paient pas leurs impôts.  

Publié le: 04/12/2019 - 13:01
256

Le vice-président de la Commission des finances au sein de l’ARP, Hichem Ajbouni a indiqué, au micro de la radio Express FM, que la loi de finances complémentaire au titre de 2019, renferme une actualisation des chiffres ainsi que les augmentations salariales et les primes de la rentrée scolaire. Cette loi a été adoptée en dépit de certaines oppositions et ce, en raison des engagements qu’elle représente envers notamment les fonctionnaires publics, a précisé Hichem Ajbouni.

Publié le: 18/01/2018 - 10:48
615

Lors de la tenue du 17ème congrès de l’UTICA le 17 janvier 2018, le chef du gouvernement, Youssef Chahed a déclaré qu’il est en passe de décider d’un certain nombre de mesures en vue de contrer les difficultés d’ordre administratif empêchant les entreprises à mener à bien leurs investissements. Il a ajouté que les domaines d’activités qui requièrent une autorisation de la part du ministère de tutelle sont très peu nombreux. Youssef Chahed a précisé qu’une short liste renfermant lesdits domaines sera dressée sous peu.

Publié le: 01/11/2017 - 10:38
502

L’expert international en ingénierie financière, Yassine Ben Ismail a indiqué que les ondes de radio Express FM, que l’épargne est considérée comme le pilier de toute économie et une référence pour tous les grands équilibres économiques. A cet effet, il a expliqué que la pression fiscale en Tunisie a un impact fort important, alors que la fiscalité devrait être un outil de régulation et non pas une source de financement pour l’Etat. Il a ajouté que la fiscalité s’établie aujourd’hui à hauteur de 30% pour le particulier et de 45% pour les entreprises.

Publié le: 20/07/2017 - 09:49
234

Les membres du bureau exécutif de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) se sont réunis le 19 juillet 2017, pour discuter les préparatifs du projet de loi de finances 2018. Dans ce cadre, le patronat a mis en garde contre l’intensification de la pression fiscale sur les entreprises pour faire face au déficit budgétaire de l’État et des entreprises.

S'abonner à pression fiscale