IFC et Omni Bridgeway travaillent ensemble pour réduire les prêts non productifs dans la région MENA

Membre du Groupe de la Banque mondiale, l'IFC en collaboration avec Omni Bridgeway, l'un des principaux spécialistes de la résolution des prêts non productifs (PNP) et des litiges juridiques, créent la première plate-forme de résolution de créances douteuses. Une première pour IFC au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA) qui vise à aider les institutions financières à libérer leurs capitaux et à encourager de nouveaux prêts.

IFC et Omni Bridgeway ont conjointement mobilisé 100 millions de dollars pour créer un nouveau mode d'investissement, qui sera géré par le centre d'expertise régional d'Omni Bridgeway à Dubaï. Le centre d'expertise régional - dans lequel IFC a pris une participation minoritaire - a pour objectif d'investir, de gérer et de résoudre jusqu'à 1 milliard de dollars de PNP et de litiges juridiques qui en découlent. Ce projet est le premier d’IFC dans la région MENA dans le cadre de son programme de recouvrement des actifs en difficulté (DARP). Il se concentrera sur le Pakistan, l'Égypte, le Maroc, la Tunisie, la Grèce et le Liban et aidera les banques de ces pays à redéployer des capitaux pour accroître les prêts aux entreprises et stimuler la croissance économique et l'emploi.

« Le partenariat avec IFC nous aidera à pénétrer de nouveaux marchés, où l'accès aux capitaux et à l'expertise des PNP et le règlement des différends représentent un défi. Sur ces marchés en particulier, le secteur bancaire contribue de manière significative au développement économique », a déclaré Raymond van Hulst, Directeur général et associé d’Omni Bridgeway.

Cet investissement s'inscrit dans le cadre de la stratégie d’IFC visant à mettre en place une capacité novatrice de résolution de la dette à l'échelle mondiale, à aider les institutions financières à se débarrasser des prêts non productifs et à réduire les risques pour leurs bilans et à libérer les capitaux. Elle vise également à réhabiliter et réintégrer les débiteurs défaillants dans les marchés du crédit formel et à créer un marché secondaire pour les PNP.

« Lorsque les banques ont des PNP non résolus dans leurs registres, le flux de crédit stagne, tout comme la croissance », a déclaré Manuel Reyes-Retana, Directeur régional d’IFC en charge des institutions financières en Afrique et au Moyen-Orient. « Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, il est de plus en plus important de résoudre les PNP et les actifs en difficulté pour favoriser la croissance et l'emploi. » 

Le programme mondial DARP d’IFC d’une valeur de 5,4 milliards de dollars a été lancé en 2007. Il est composé de 2 milliards de dollars provenant de fonds propres d’IFC et 3,4 milliards de dollars de co-investissements émanant d’investisseurs tiers. IFC se positionne ainsi en tant que leader du marché de l'acquisition et de la résolution des actifs en difficulté dans les pays où elle exerce ses activités.

À propos d’IFC
IFC (Société financière internationale), institution sœur de la Banque mondiale au sein du groupe du même nom, est la plus importante institution internationale d’aide au développement au service du secteur privé dans les pays émergents. Elle collabore avec plus de 2 000 entreprises à travers le monde et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et d’opportunités dans les zones les plus sensibles de la planète. Au titre de l’exercice 2018, les financements à long terme d’IFC dans les pays en développement ont atteint plus de 23 milliards de dollars et ont permis de mobiliser les capacités du secteur privé pour contribuer à mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Pour plus d’informations : www.ifc.org
 

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.