Ridha Chalghoum : Hausse des ressources propres de l’Etat de 16% en 2018

Le ministre des Finances, Ridha Chalghoum a indiqué, lors de son passage sur les ondes de la radio Express FM, que la hausse significative du déficit budgétaire et de l’endettement ont sollicité la mise en place d’une batterie de mesures disposées dans la loi de Finances 2018. Il a ajouté que ce qu’il était principalement attendu en 2018 consistait en la réduction du déficit budgétaire à hauteur de 4,9%. Cependant, cette attente en particulier a été contrariée par l’augmentation du prix du baril de pétrole. Ridha Chalghoum évoque un véritable choc à ce titre pour le pays et a souligné qu’afin d’y faire face, il a été décidé un financement supplémentaire dans le budget de l’année 2018.  

Par ailleurs, le ministre des Finances a indiqué que les ressources propres de l’Etat ont enregistré une hausse de l’ordre de 16% au cours de l’année 2018. En ce qui regarde le service de la dette, celui-ci sera selon les dires du ministre de l’ordre de 9000 MD en 2019 contre 5100 MD en 2016. Aussi, 2100 MD seront alloués à la subvention des hydrocarbures s’y ajoutant 1800 MD consacrés à la subvention des produits de base au titre de l’année 2019.

Au sujet de la masse salariale, Ridha Chalghoum a expliqué qu’elle représentera près de 40% du total des dépenses de l’Etat. Par ailleurs et en ce qui concerne la décision d’abaisser le prix de la voiture populaire en dessous des 20 mille dinars, le ministre des Finances a indiqué que cette décision sera appliquée après la coordination avec toutes les parties concernées.

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.