Exclusif : Interview avec Bassem Loukil : Nous offrons aux petits porteurs une véritable institution d’avenir !

Après l’introduction en bourse des Ateliers Mécaniques du Sahel (AMS) et de GIF Filtres, Bassem Loukil, directeur général du groupe Loukil s’apprête à entamer une nouvelle introduction en bourse de son pôle automobile UADH (Universal Auto Distributors Holding). A l’occasion, l’aventureux homme d’affaires nous a accueilli dans son bureau à Tunis et nous a dévoilé quelques volets de l’opération de l’introduction en bourse.

1-Présentez-nous l’UADH en chiffres ?

Bassem Loukil  : En ce qui concerne le groupe UADH, il a été enregistré un taux de croissance moyen de 20 à 23% sur les trois dernières années. Cela dépend en fait du segment d’activité, en plus de l’intégration de LVI vers la fin de l’année 2014, ce qui a abaissé la moyenne de croissance du groupe. En revanche, si l’on prend en considération Aures Auto, Economic Auto et GIF Filtres, le taux de croissance moyen a été de l’ordre de 30%. Nous espérons, de même, maintenir ce seuil de croissance au titre de l’année 2015, de surcroît avec l’augmentation du quota dont nous venons de bénéficier (8000 unités). Quant au chiffre d’affaires, il a été globalement aux alentours de 324 millions de dinars à fin 2014 avec LVI intégrée. Le bénéfice net du groupe après les corrections comptables s’est établi à hauteur de 18 millions de dinars. A ce titre, nous nous attendons à ce qu’il y ait une distribution de dividende à compter de l’exercice prochain.

2-Quelles sont selon vous, les perspectives attribuées à l’introduction en bourse de l’UADH ?

Bassem Loukil  : Nous pensons, en effet, que nous avons gardé beaucoup de potentiel de croissance de la valeur au profit de l’actionnaire. Nous n’avons pas inclus dans notre business plan un certain nombre d’éléments positifs dont l’impact sera considérable sur le chiffre d’affaires ainsi que le bénéfice. Il s’agit de l’augmentation des quotas ainsi que d’un accord de partenariat entre GIF et PSA. Nous avons, à dire vrai préféré être conservateur et partager le futur bénéfice avec les actionnaires au lieu d’essayer de le calculer dans le business plan et par la suite établir un discount sur la valeur de l’action etc. Ainsi, nous nous sommes dit « soyons généreux avec nos futurs actionnaires, soyons conservateurs et partageons cette croissance et surtout le potentiel de croissance ». Nous avons, à cet effet, prévu un taux de croissance de 5 à 6% dans le business plan alors qu’aujourd’hui, nous sommes persuadés qu’avec l’augmentation des quotas, nous allons dépasser le seuil des 20%, soit plus du double du prévisionnel. Aussi, en ce qui concerne GIF, nous avons prévu une évolution du chiffre d’affaires de 15%, alors que concrètement ce taux sera de 30 à 35%. Quant à Renault Tracks, nous avons décidé d’observer l’attente d’un plan effectif d’investissement qui sera mis en place par le gouvernement, dont les premiers impacts se manifesteront en 2016. D’ailleurs, nous nous attendons à d’autres belles surprises en 2016, en l’occurrence la relance économique qui fera profiter l’ensemble des segments de l’économie nationale. A ce titre, il y aura éventuellement l’introduction d’une nouvelle marque de voiture sur le marché tunisien, nous ne pouvons bien entendu dévoiler le nom de la marque car nous sommes encore en pourparlers. Nous projetons de même l’acquisition d’entreprises confisquées par l’Etat.       

3-Que pouvez-vous dire aux petits porteurs qui souscriront à l'OPF d'UADH?

Bassem Loukil  : Ce que nous proposons aujourd’hui aux petits porteurs c’est un titre qui n’est pas lié à une seule marque ou une seule société. Il s’agit plutôt d‘un titre qui regroupe plusieurs marques de renommée ce qui est à même de favoriser un partage de risques. Vous ne pouvez pas, d’ailleurs, et à titre d’exemple, avoir les quatres sociétés du même pôle en situation de ratage de budget en même temps. Il existe un équilibre au sein de ce pôle que nous considérons comme extraordinaire. Il existe, en outre, un potentiel de croissance sur chacune des sociétés du groupe. Actuellement, et sur les trois prochaines années, nous prévoyons en terme de taux de croissance pour l’ensemble des filiales, est un taux raisonnable, valable et solide. Ce que nous offrons également aux petits porteurs c’est une véritable institution d’avenir. Il ne s’agit pas d’une entreprise familiale, mais une institution bien structurée et mise en place après une mûre réflexion de deux années au sein de cabinets internationaux. Nous offrons, en fait, un excellent titre de placement et non de spéculation dans le but d’avoir des dividendes assurés et une valeur sûre émanant d’un pôle dont le secteur d’appartenance ne risque pas de disparaitre. C’est, en effet, un secteur qui représente un vecteur de croissance pour toute l’économie nationale et qui n’est pas réellement menacé par le marché parallèle.

4-A quel seuil de souscription vous attendez-vous ?

Bassem Loukil  : En réalité les signaux sont très positifs mais nous préférons rester humbles et non arrogants et d’attendre ainsi les résultats. Nous restons également réalistes car, la période est tout de même critique, et c’est pourquoi nous préférons s’abstenir de faire des pronostics. Cependant, notre intermédiaire a l’air d’être très positif et nous pouvons annoncer d’ores et déjà que l’institutionnel est bouclé à hauteur de 60 millions de dinars, dont une partie (le maximum autorisé : 22%) est acquise par des étrangers. Il existe un véritable appétit pour la bourse tunisienne de la part des étrangers, ce qui est un honneur pour le pays. L’ensemble de ces éléments nous encouragent à s’attendre au mieux.   

Société : 
UADH
© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.