Les cours des métaux industriels plombés par les craintes sur la demande chinoise

Après avoir subi sa plus forte baisse depuis 6 ans en 2014 (27%), ramenant les prix des métaux à leurs minimums depuis 11 ans, l'indice Bloomberg qui mesure l'évolution des cours des contrats à terme sur l'aluminium, le cuivre, le nickel et le zinc, subit son pire début d'année depuis 2007, avec des replis allant de 2 à 4% dans la journée de lundi à la Bourse des métaux de Londres.

Le marché est essentiellement influencé par les inquiétudes sur la croissance de la Chine, premier consommateur mondial, utilisant à lui seul plus de 40% e l'aluminium, du nickel, du cuivre, du zinc, de l'étain, de l'acier ou du plomb produit dans le monde.

 L'activité manufacturière chinoise montre de plus en plus de signes de contraction au moment où le pays est en passe d'enregistrer son plus faible taux de croissance depuis 1990. D'autres matériaux subissent les contre coup du ralentissement chinois, à l'image du caoutchouc, dont le cours évolue à son plus bas depuis 2009. 

© Copyright Tustex

Les articles associés

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.