Le potentiel de développement des réseaux bancaires en Afrique subsaharienne estimé à 42% d'ici 2020

Selon une étude du cabinet de conseil Nouvelles Donnes, le nombre d'agences bancaires devrait croitre de 42% en Afrique subsaharienne d'ici 2020, contre +12% en 2014. Une évolution prévisionnelle bien supérieure à la moyenne des pays émergeants (3% en Amérique Latine et de 29% en Asie).

Avec un taux de croissance annuel moyen de 5%, un taux de bancarisation encore très faible à 30%, et une faible densité bancaire avec 3,2 agences pour 100 mile habitants (contre 69 pour la France), la région offre un potentiel très important pour le développement des réseaux bancaires, évalué à 8000 agences par le cabinet de conseil, l'équivalent des réseaux de la Société générale, de BNP Paribas et de la Caisse d'Epargne en France.

L'Afrique Subsaharienne est la région qui compte le plus grand nombres d'utilisateurs de services financiers sur mobile, soit 98 millions de personnes. Le développement de la banque mobile se poursuivra, avec des opérateurs comme M-Pesa au Kenya, mais les clients auront de plus en plus besoin de conseils bancaires et de relation-client, selon Nouvelle Donnes.

Secteurs d'activité :

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.