Tunisie Valeurs : Une fin d’année qui s’annonce indécise à la Bourse de Tunis, gagnée par l’attentisme en période électorale

L'intermédiaire en Bourse Tunisie Valeurs, a publié sa dernière revue, du mois de septembre 2019, dans laquelle les analystes reviennent sur les principaux faits marquant de la conjoncture internationale, marquée par la guerre commerciale Etats Unis- Chine, et nationale, confrontée à des marges de manœuvre "de plus en plus limitées".

La note de Tunisie valeurs, souligne la croissance toujours molle de l’économie nationale qui a  évolué au rythme modéré de 2,5% sur l’année 2018 contre 1,9% en 2017. Légèrement supérieure aux prévisions du FMI, cette performance repose principalement sur une bonne saison agricole et la relative reprise du tourisme. Cette progression du PIB aurait été plus soutenue n’eût été la mauvaise tenue du secteur des mines, notamment le secteur du phosphate et du raffinage du pétrole.

L’activité économique a connu un démarrage difficile en 2019. La croissance du PIB a été nulle au premier trimestre 2019. Les derniers chiffres de croissance ne sont pas rassurants et rendent l’objectif de 3,1% de croissance du gouvernement difficilement atteignable. Les prévisions du FMI pour la Tunisie sont pour une stabilisation de la croissance du PIB à 2,7% en 2019. Ces projections peuvent faire l’objet de nouvelles révisions selon l’évolution du secteur agricole et du tourisme.

Les auteurs ont également souligné l'investissement en berne, et l'inflation toujours non soutenable, outre le secteur extérieur sous pression, malgré la bonne performance du secteur de l’agriculture et des industries agro-alimentaires et celui des services marchands. La persistance des tensions sociales  au niveau des sites de distribution des phosphates et la faiblesse de la production des produits énergétiques dont les cours se sont fortement amplifiés sur les marchés internationaux au cours de 2018, ont manifestement affecté l’équilibre de la balance commerciale des industries extractives....

Sur le plan boursier, Tunisie Valeurs parle du retour de l'attentisme, après que l'euphorie. La première moitié de l’année a été plutôt décevante sur la Bourse de Tunis. Le marché actions a affiché un essoufflement quasi général sur les six premiers mois de l’année après un cru exceptionnel sur le 1er semestre 2018. Les deux indices phares de la cote, le Tunindex et le Tunindex 20 ont respectivement décroché de 1,7% et de 3,2% depuis le début de l’année.

Le parcours de la bourse en ce début d’année a été malmené par la jonction de plusieurs facteurs défavorables : un contexte haussier des taux et une concurrence acerbe des placements monétaires, un brouillage politique à l’approche des deux rendez vous électoraux des législatives et des présidentielles et une activité économique toujours frileuse.

A la lumière de ses évolutions, Tunisie Valeurs prône toujours une stratégie de stockpicking en faveur des exportatrices, des valeurs comme One Tech Holding, TPR, SOTUVER et ICF forment la colonne vertébrale de la sélection de Tunisie Valeurs. Il y a ensuite, les défensives, notamment le secteur de la grande consommation et le pharmaceutique (SFBT, SAH, UNIMED), qui profitent de l’inélasticité de leur activité à la morosité ambiante. Dans le viseur aussi, les industrielles « bon marché ».  Des sociétés comme SOTIPAPIER, et MPBS, bien positionnées sur le marché, et qui ont pu perfectionner au fil des années leurs outils de production et ont misé sur la qualité pour percer le marché de l’export et rester en pointe de la concurrence locale et importée. Enfin, Les « best in class » financières, selon les termes de Tunisie Valeurs, notamment L’UIB et la BIAT qui affichent des valorisations décotées, une rigueur dans la gestion et une bonne discipline prudentielle. Tunisie Valeurs conseille également l'achat du titre STAR, qui constitue un bon véhicule pour s’exposer au secteur de l’assurance coté. Sa valorisation suscite le détour et sous-estime la qualité des fondamentaux solides de la compagnie et le plan de développement prometteur que le nouveau management souhaite mettre en place.

D'un autre coté, Tunisie Valeurs a délibérément écarté de sa sélection les « small caps » pour des raisons de liquidité et les valeurs de rendement - contexte de taux élevés oblige –comme Céréalis, SAM et ARTES. Mais ces titres demeurent vivement recommandés pour les petits tickets et les profils CEA, souligne la note.

Télécharger la revue du mois de septembre de Tunisie Valeurs

 

Themes :

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.