Delice Holding : Le groupe prépare son entrée sur le marché de l'eau minérale en mars 2020

Date: 15/01/2019Unité monétaire: TND
Valeur nominale10Nbre d'actions54 907 262
Dernier cours17.600PER (sur 1 année) / marché39,11x/10,76x
Var. der. clôture %0BPA (sur 1 année)0.450
Bidn.dDer. dividende0,640
Askn.dDate Distribution15/07/2015
Cap. Boursière966 367 811Var. sur 1 an17.600->17.600
MM(20)-MM(50)17,600-17,600Rdt ajusté depuis le 31/12/2019nc
Echg. quot. moyen (sur une année)0Advance/Decline (sur une année)0 hausses / 0 baisses

Lors de l'Assemblée Générale Ordinaire de Délice Holding, organisée le 20 juin 2019 au siège de l'IACE, le président du groupe laitier, Hamdi Meddeb,  a annoncé aux actionnaires le lancement d'un projet d'investissement dans l'eau minérale. Les études ont débuté en janvier 2019 et l'entrée en exploitation est prévue pour le mois de mars 2020.

Le management a présenté le rapport d'activité pour l'exercice 2018, un exercice difficile marqué par le manque de matières premières, une situation qui a généré une hausse  des importations, soit 9 millions de litres, ce qui a constitué un fardeau supplémentaire pour la CDC, a indiqué Meddeb. La production nationale de la filière laitière a enregistré une baisse de 13,4%, comparée à 2017, avec une baisse du nombre des éleveurs face au rétrécissement des marges.

Le contexte a été aggravé par la montée de la contrebande. Ceci représente une contreperformance d'autant plus notable que le secteur agricole s'est plutôt bien porté en 2018, avec une hausse de 9,8% de la valeur ajoutée, contre un repli de 2% enregistré en 2017. A noter que la production de la filière lait représentait en 2018 près de 11% de la production du secteur agricole.

Le groupe a été confronté à la pression sur ses marges, en raison de la rigidité des prix de vente. Le groupe Délice Holding, a enregistré à fin 2018, une baisse de 18,5% de son résultat d'exploitation, à 48,2 MD, en raison de la hausse des charges de personnel, et surtout des achats consommés. Les charges financières nettes sont passées de 11,2 MD en 2017, à 13 MD en 2018, alors que les produits financiers ont augmenté de 1,3 à 3,3 MD. Le résultat net part du groupe au 31 décembre 2018, ressort ainsi à 30,9 MD, représentant 80% de l'objectif budgétisé, contre 38,6 MD à fin 2017, soit une baisse de 20%.

Les actionnaires ont par la suite validé la proposition d'un dividende unitaire de 0,410 DT, au titre de 2018, disponible à compter du 11 juillet. Ils ont en revanche rejeté la nomination du seul candidat au poste de représentant des petits porteurs au sein du conseil d'administration, une assemblée élective devra se tenir le 17 septembre pour délibérer sur la question.

Société : 

Themes :

© Copyright Tustex