Bourse de Tunis : Rétrospective du mois de septembre : Troisième baisse mensuelle consécutive pour le Tunindex

L'indice Tunindex [Graphique Tunindex] finit dans le rouge à la Bourse de Tunis et ce pour le troisième mois consécutif (-7,77% en cumul sur le trimestre), enregistrant même sa plus mauvaise performance mensuellement pour se retrouver sous son support des 5300 points. L’humeur du marché est toujours sapée par les perspectives peu encourageantes de la croissance tunisienne, après l’abaissement une nième fois des prévisions, à 0,5% (alors que les projections du début de l’année tablaient sur un taux de croissance de 3%), un taux que plusieurs observateurs mettent en doute évoquant de plus en plus la récession.

Sur la cote, le mois de septembre s'achève sur une baisse de 3,90% pour l'indice principal de la BVMT, à  5 274,51 points, et de 2,98% pour l'indice Tunindex 20 des valeurs les plus liquides qui s'arrête à  2 221,69 points, réduisant leurs performances YTD à respectivement 3,63 et 3,35%. Tous les indices sectoriels pointent vers le bas avec des pertes mensuelles allant de 14,7% pour l'Automobiles et Equipementiers à 1,98% pour l'indice des valeurs bancaires, l'agroalimentaire se replie de 4,61%, celui des valeurs industrielles glisse de 8,11%.

Parmi les valeurs les plus actives, figure SFBT, grâce notamment à des transactions de blocs sur un total de 427 mille actions, avec une forte présence des acheteurs étrangers, le taux de participation étrangère dans le capital de la SFBT a d'ailleurs atteint 61,57% au 23 septembre. En effet, les repreneurs de la participation de la BNA (au mois d'août) sont majoritairement des étrangers. Rappelons qu’à l’occasion de la dernière déclaration de franchissement de seuil de juin dernier,  BGI SA, actionnaire historique du groupe SFBT avec Maghreb Investissement, avait procédé à l’acquisition de 500 mille titres soit 0,48% du capital. BGI a déclaré comme objectifs pour les douze mois à venir de poursuivre l’acquisition de nouvelles actions et droits de vote en fonction de l’évolution du cours. D’autres fonds étrangers sont entrés à des niveaux supérieurs à 30 DT et comptent acheter davantage à ce prix d’après les déclarations de Hamadi Bousbi lors de l’AG de la société. Sur la cote, SFBT subit une baisse de 5,26% en septembre, et affiche un rendement de 23,11% depuis le début de l'année.

Dans le bancaire, le titre Banque de l'Habitat - BH - glisse de 13,67% pour terminer à 11,550 DT, +78,54% YTD. Le mois de septembre a été marqué par la clôture, le 12, de l'augmentation de capital de 110 MD, avec une participation à hauteur de 35,8 MD de l'Etat qui gardera une part inchangée dans le capital de la banque à 32%. Par ailleurs, la Banque de l'Habitat a publié récemment ses comtes à fin juin 2015, faisant état d'une hausse de 112% du bénéfice comparé au premier semestre 2014, à 33,5 MD. Rappelons que le PDG de la banque, Ahmed Rjiba avait indiqué au début du mois que les dépôts devraient croitre à un rythme annuel moyen de 10% sur les cinq ans du business plan, alors que les crédits évolueront selon un TCAM de 8%. Le résultat net est appelé à progresser de 23% en moyenne. Le nombre d’agences, actuellement de 108,  est également amené à croitre avec l’ouverture de 12 nouvelles agences en 2015 et une dizaine par an pour atteindre 150 oints de ventes en 2018. A noter que la banque a récemment lancé un appel d’offre national pour la sélection d’un cabinet spécialisé pour assurer sa réorganisation.

De son coté, l'action STB reste quasiment stable à 5,890 DT (-0,16%) et affiche une performance de 31,60% sur les neuf premiers mois de l'année. La banque a officiellement clôturé son augmentation de capital, porté à 776,875 MD, une opération assurée à hauteur de 500 MD par l'Etat, qui détiendra 73% du capital post augmentation, selon les chiffres fournis par Abdelwahab Nechi, PDG de la STB. la banque et le ministère des finances ont commencé la recherche d'un partenaire technique capable de tirer la STB vers le haut sur les plans technique et commercial, a indiqué Nechi, ajoutant que Certains chantiers importants étaient d'ores et déjà entamés, comme la refonte du système d'information, rappelle le PDG, la professionnalisation des ressources humaines et la révision du plan comptable sont également lancés, de même qu'une vingtaine d'agences en cours de réalisations sur un total de 50 projetées d'ici la fin du Business Plan.

BNA recule pour sa part de 5,55% à 13,100 DT, et voit sa performance reculer à 72,37% depuis le 1er janvier. On attend les résultats de l'audit et le Business Plan de a banque, annoncés pour la dernière semaine de septembre par le ministre des finances Slim Chaker, en marge d'une rencontre avec la DG du FMI, Christine Lagarde, au début du mois. Chaker avait confirmé, par ailleurs, l’information publiée par Tustex et relative à la réception d’une « cinquantaine de candidatures » pour les postes de direction générale dans les trois banques publiques (STB, BNA et BH).

Le secteur du transport aérien reste à la traine, avec une nouvelle dégringolade de 9,41% pour Tunisair qui termine le mois de septembre à 0,770 DT après avoir touché un plus bas historique à 0,750 DT. L'action Tunisair a perdu 31,86% de sa valeur au cours des neuf premiers mois de l'année en cours. Rappelons qu'au mois d'août, trois projets de lois relatifs à la garantie de l'Etat sur trois protocoles signés entre la compagnie et un consortium de banques étrangères ont été adoptés.  Les garanties portent sur trois prêts destinés au financement de trois nouveau Airbus, en l’occurrence un A320 et deux A330, pour une enveloppe totale de 249 MD.  L'autre représentant du secteur, Syphax Arilines, suspendue depuis novembre 2014, n'a toujours pas publié ses états financiers 2014, ni les indicateurs 4T14, 1T15 et 2T15. Mohamed Frikha, fondateur de la compagnie, avait déclaré que la décision du Conseil du Marché Financier - CMF - lui imposant une OPR sur le flottant, détenue entre autres par les petits porteurs à la bourse de Tunis, est non fondée et qu'il compte ne pas s'y conformer. D'ailleurs, Mohamed Frikha a annoncé qu'il est entrain d'élaborer avec me cabinet KPMG un plan de reprise (de sauvetage) de la compagnie qui devrait lui permettre une reprise de ses vols à compter du 17 octobre prochain.

Dans l'industrie, l'une des principales contreperformances a concerné ASSAD, en baisse de 16,19% sur le mois, à 5,380 DT. L'action affiche ainsi -29% en 2015.  Les états financiers au 30 juin 2015 d'ASSAD font apparaitre des revenus de 33,272 MD, contre 27,922 MD à fin juin 2014, soit une amélioration de 19,16%. Les ventes sur le marché local ont généré 11,580 MD, en légère hausse de 2% par rapport au premier semestre 2014, alors que les revenus export ont grimpé de 30,92%, pour atteindre 21,692 MD.  Les charges d'exploitation ont évolué à un rythme plus soutenu, s'élevant à 32,724 MD, contre 25,212 MD un an plus tôt, en hausse de 29,79%, principalement en raison de la variation des stocks de produits intermédiaires (259 mille dinars contre -4 MD au premier semestre 2014).  Assad a ainsi réalisé un résultat d'exploitation semestriel de 0,773 MD, en forte baisse comparé au premier semestre de l'année dernière (2,927 MD à fin juin 2014). La société achève le premier semestre 2015 avec un bénéfice de 0,180 MD, contre 3 MD au 30 juin 2014.

Lire également Bourse de Tunis : Les déboires du marché alternatif!

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.