Nouvelle classification des hôtels en Tunisie à partir du 1er janvier 2007.[Suite]

Le ministre du tourisme, a donné mardi, le coup d'envoi à
la nouvelle classification des hôtels en accordant à trois hôtels classés 5
étoiles situés dans la banlieue nord de la capitale, la classification demandée.

Jusqu'à présent, 11 hôtels répondant aux normes de la
classification des hôtels prévues par la circulaire du ministre du tourisme
parue le 1er décembre, ont obtenu l'approbation de leur classification.

La nouvelle classification deviendra obligatoire à partir
du 1er janvier 2007, date à partir de laquelle, les services d'inspection
procéderont à des opérations d'inspection afin de classer les autres hôtels
exploités et n'ayant pas présenté des demandes de classification en 2006.

M. Haddad a affirmé que la nouvelle classification a été
adoptée en raison du classement anarchique qui a longtemps prévalu au niveau de
certains hôtels ce qui a porté préjudice à la réputation de la destination
Tunisie, soulignant le droit du client à un service conforme à la classification
de l'hôtel choisi.

Il a ajouté que la commission de classification touristique
qui est composée des représentants de l'Office national du tourisme de Tunisie (ONTT),
la Fédération tunisienne de l'hôtellerie (FTH) et de la Fédération tunisienne
des agences de voyage (FTAV) a opté pour l'intégrité et la rigueur dans la
nouvelle classification afin d'améliorer la qualité des services hôteliers et
partant "éviter le glissement des prix dû à une classification non conforme à la
qualité réelle des services offerts par l'hôtel".

Le ministre a indiqué que les normes de la nouvelle
classification prennent en compte l'évolution enregistrée sur la scène
touristique dans le monde et le progrès technologique qui a eu un impact sur les
services touristiques.

Il a ajouté que les normes sont rigoureuses concernant le
respect des règles d'hygiène et de l'environnement ainsi qu'en matière de
compétence des ressources humaines ce qui ne manquera pas de favoriser
l'amélioration des services qui sont à la base de l'évolution de toute activité
touristique.

Pour M. Haddad, toute action de reclassement d'un hôtel ne
sera pas définitive mais variera en fonction du changement des services ce qui
est de nature à inciter les professionnels à être attentifs à la qualité des
prestations et à veiller à l'amélioration continue des services afin d'améliorer
ou conserver leur classement.

Les professionnels, a-t-il précisé, ont le droit de
demander la révision de la classification accordée et ce auprès de la deuxième
commission créée à cet effet qui comprend des représentants du secteur aux cotes
des membres désignés par le ministère.

Le ministère du tourisme a reçu jusqu'au 9 décembre, 65
demandes de classification conformément aux nouvelles normes.

Les services d'inspection effectuent actuellement des
visites à ces établissements hôteliers pour établir des rapports devant être
soumis à la commission de classification touristique.

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.