L'Egypte veut doubler son volume d'échange commercial avec l'Afrique

Alors que le volume actuel des échanges commerciaux du pays avec ses homologues africains qui représente seulement 1% de son commerce international, l’Egypte souhaite porter le volume de ses échanges commerciaux avec l’Afrique à 2%, selon le ministre du Commerce et de l’Industrie, Amr Nassar qui pointe du doigt le fait que le volume actuel ne correspond pas aux capacités du pays.

Alors que le président Abdel Fattah al-Sissi se prépare à prendre la présidence de l’Union africaine (UA), L’Egypte espère améliorer ses relations commerciales avec le reste du continent, dans un contexte marqué par la mise en application progressive de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). L’Egypte compte aussi profiter du fait que son président Al Sissi se prépare à présider l’Union Africaine.

Pour atteindre son objectif, l’Egypte doit passer par des investissements communs dans les secteurs manufacturiers et haut de gamme, entre autres.

Il est à rappeler qu’au cours de l’année 2017, l’Egypte a échangé pour près de 3,4 milliards $ de marchandises avec le reste du continent, un chiffre qui est monté à 4,2 milliards $ en 2018.

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.