SOTUVER : Submergée par la demande, SOTUVER renforce sa capacité

Date: 15/01/2019Unité monétaire: TND
Valeur nominale1Nbre d'actions27 253 600
Dernier cours6.880PER (sur 1 année) / marchén.dx/10,76x
Var. der. clôture %0BPA (sur 1 année)0
Bidn.dDer. dividende0,230
Askn.dDate Distribution28/07/2017
Cap. Boursière187 504 768Var. sur 1 an6.880->6.880
MM(20)-MM(50)6,880-6,880Rdt ajusté depuis le 31/12/20180
Echg. quot. moyen (sur une année)0Advance/Decline (sur une année)0 hausses / 0 baisses

Les actionnaires de SOTUVER se sont réunis le mercredi 19 juin 2019, au siège de l'IACE, à l'occasion de l'Assemblée Générale Ordinaire de la société, organisée sous la présidence de Yahia Bayahi, et qui a parcouru les événements marquants de l'année 2018, une année particulièrement faste au vu de la capacité de production qui n'a pas pu suivre la pression de la demande.

Rappelons que les états financiers de la SOTUVER au 31 décembre 2018, font ressortir un résultat d'exploitation de 21,1 MD, contre 15,1 MD en 2017, soit une évolution de 39,15%. La société a vu ses revenus progresser de 40,24%, à 93,5 MD. Le résultat net à fin 2018, s'est établi à 17,3 MD, contre 10 MD à fin 2017, soit une hausse de 72,5%.

Les performances commerciales de SOTUVER ont donc dépassé les prévisions, tant sur le marché local, où la société a conforté sa place en tant qu'embouteilleur de référence, couvrant 80% des besoins du marché, qu'à l'export, avec des ventes en hausse de 48% malgré la concurrence. Les volumes de ventes ont dépassé pour la première fois la capacité de production, avec un déficit évalué à 40 000 tonnes ; la société a tant bien que mal réagi en opérant des changements fréquents sur ses machines, des changements de teint et de programmes pour satisfaire le maximum de clients, une preuve de flexibilité dont peut se vanter la SOTUVER certes, mais dont l'envers de la médaille a été derrière certaines pertes de production. Le volume global de tirage des deux fours a reculé de 4,2%. La situation a par ailleurs généré un important déstockage de 10 000 tonnes environ.

Les marchés à l’export ont connu des évolutions importantes comme l’Europe, et particulièrement l’Espagne qui a enregistré une croissance de 270%, les ventes au Maghreb se sont améliorées de 18%, tirées par la filière jus et les contrats avec les groupes Castel et Coca-Cola, ont permis à la société de renforcer ses ventes en Afrique Subsaharienne, dépassant de 5 MD celles de 2017. SOTUVER a également réussi à pénétrer le Moyen Orient, essentiellement le marché libanais où les revenus ont augmenté de 4,6 MD, ainsi que l’entrée sur les marchés saoudien et jordanien.  La société a ainsi vu la proportion de l’export dans son chiffre d’affaires augmenter à 62% contre 52% en 2017.

 Côté perspectives, le directeur général de SOTUVER, Hamden Ben Othman a mis l'accent sur l'avenir radieux qui attend l'emballage en verre dans le futur, et qui sera irréversible. La prise de conscience mondiale sur la problématique du plastique, et les nouvelles législations qui émergent comme en Europe ou au Canada, annoncent un retour  irréversible au verre, recyclable à l'infini. La société se prépare pour tirer profit de cette nouvelle tendance, soutenue par les liens tissés avec des géants mondiaux, comme Lesieur, dont la société est en passe de devenir un des principaux fournisseurs de pots, notamment via son installation en Algérie. La société a en parallèle adopté une nouvelle démarche, et négocie désormais des commandes multi-annuelles avec ses clients, à l'image de Coca-Cola. Sotuver profite ainsi de sa notoriété grandissante, notamment depuis l'obtention d'homologations comme celle de Heineken, obtenue en juillet 2018. Le management se penche désormais sur la capacité de production, appelée à augmenter sensiblement avec le troisième four annoncé en mai dernier, et pour lequel les appels d'offres ont été lancés. Les travaux dureront 18 mois, pour une entrée en exploitation au deuxième semestre 2019. En attendant, la société engage des investissements intermédiaires, qui mobiliseront 20 MD, pour une nouvelle machine qui sera opérationnelle en août 2019 en remplacement d'une vieille unité, et des travaux de maintenance cyclique sur toutes les lignes du four 1. La SOTUVER espère ainsi assurer un gain en rendement, 1 point supplémentaire représentant à peu près 1000 tonnes.

D'autres niches très importantes s'offrent à la société, telles que l'industrie oléicole, et la nouvelle tendance qui favorise le conditionnement, voir la réflexion engagée sur l'embouteillage de l'huile végétale, qui à lui seul justifierait un nouveau four, a insisté Bayahi.

Pour 2019, la société a, d'ores et déjà sécurisé, la majeure partie de ses commandes. A fin juin, le chiffre d'affaires de la société affiche une croissance de 18% à 48,5 MD, avec des hausses de 19% sur le marché local, et des marchés à l'export très actifs, notamment au Maghreb où les ventes ont progressé de 60% au premier semestre. 

A la lecture des résolutions, les actionnaires ont approuvé la mise en paiement d’un dividende de 0,300 DT par action au titre de l’exercice 2018, à compter du 09 août 2019.  

Société : 
© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.