L'UTICA défend les professionnels de la production et la distribution devant le manque de produits de première nécessité

L'UTICA a publié un communiqué, dans lequel l'organisation patronale défend les producteurs distributeurs des produits de première nécessité, qui font face à de multiples accusations, devant les difficultés du secteur, qui est plutôt victime de la situation selon l'UTICA.

Les unités de production et de distribution, qui opèrent dans le cadre légal, vivent ces derniers temps sous le coup des perquisitions, et même des arrestations, une situation inacceptable selon l'UTICA, et qui a engendré de grandes perturbations et touché de plein fouet la réputation des entreprises, en l'occurrence du secteur privé auprès de l'opinion publique.

L'UTICA a ainsi fait part de sa préoccupation, tout en respectant la justice et les institutions de l'Etat, selon le communiqué. L'organisation insiste sur le rôle de la spéculation et la contrebande dans la crise que traverse le secteur. Pour l'UTICA, la crise n'est pas celle de la production et de la distribution, mais est plutôt liée au manque de matières premières importées par l'Etat via ses différents offices.

Le secteur de la production a pris en charge le financement des opérations de provisionnement des commerçants de gros, qui en eux même prennent en charge l'approvisionnement des détaillants, malgré les difficultés que connaissent les sociétés, et le manque de liquidité, du fait du recours massif de l'Etat aux financement auprès des banques locales, a fait remarquer l'UTICA.

Plusieurs secteurs sont aujourd'hui incapables d'opérer à un rythme normal, indique l'organisation, en raison du manque de matières premières d'un côté, et des impayés de l'Etat qui ont dépassé les 500 millions de dinars en cumul sur une année de l'autre.

Le communiqué cite entre autres, les boulangeries, les centres laitiers, les unités de raffinage d'huile d'olive... qui sont aujourd'hui dans l'incapacité d'honorer leurs engagements financiers et fiscaux...

L'UTICA a également condamné les perquisitions et les arrestations dont sont victimes des opérateurs du secteur, et dénoncé les campagnes de diabolisation et d'accusations infondées qui ont engendré une crise de confiance et des tensions au sein des du secteur privé, et poussé un grand nombre de professionnels à envisager l'arrêt de leur activité.

L'UTICA considère que le climat actuel a causé un changement dans le comportement des consommateurs et une ruée vers les produits de première nécessité, qui ont fortement perturbé le marché. L'organisation estime que la meilleure manière de faire face à la spéculation et la contrebande, et d'assurer l'abondance des produits, et constituer des réserves stratégiques pour affronter les situations d'urgence qu'elles soient à un niveau national ou mondial. Il s'agit également de se préparer dans les meilleures conditions aux périodes de forte demande comme le mois de Ramadan, et de prendre en compte la question fondamentale de la sécurité alimentaire dans le pays, en soutenant cette politique.

L'UTICA appelle les autorités à faire preuve de compréhension devant le mécontentement des professionnels du secteur privé, revendique des réponses positives à leurs demandes, et assure fournir tous les efforts pour apaiser ses adhérents et raviver la confiance. L'organisation prône la valorisation du secteur privé et son rôle dans l'économie nationale.

Tags :

© Copyright Tustex
fetchAll(); $nbr_ban3 = count($rs_ban3); $hasard2 = rand(1,$nbr_ban3); $sql_banit = "SELECT * FROM ban_annonces WHERE Idannonceur = {$hasard2}"; $query = db_query($sql_banit); $rs_banit = $query->fetchAll(); foreach($rs_banit as $row_ban){ echo $row_ban->path_ban."
"; }//fin while pour affichage de la bannière db_set_active(); ?>