budget de l'Etat

Publié le: 20/10/2020 - 15:55
156

Selon le document de la Loi de Finances complémentaire 2020, le budget de l’Etat pour l’année 2020 a été révisé à la hausse de près de 9,5% à 51,699 milliards de dinars.

Le budget sera financé, à hauteur de 58% par les ressources du budget (29,971 milliards de dinars) et le reste (21,728 milliards de dinars) par les ressources de la trésorerie, dont les ressources d’emprunt représentent plus de 99% (21,549 milliards de dinars).

Publié le: 19/10/2020 - 16:14
580

Le ministre de l’Economie, des Finances et de l’appui à l’Investissement, Ali Koôli a indiqué, lors de son passage sur les ondes de radio Express FM, que les prévisions faites au titre de la Loi de Finances 2020 ont tablé sur un taux de croissance de l’ordre de 3% sur l’année. Néanmoins, au premier trimestre, le taux de croissance enregistré a été de -2% et au deuxième trimestre, il a été de -22%, fortement impacté par la crise du Covid-19.

Publié le: 17/12/2019 - 11:04
155499

La loi de finances pour l'exercice 2020 (LF2020) fixe le budget global de l’Etat à 47.227 mDT contre 43.121 mDT dans la loi de finances complémentaires de 2019 (LFC2019), 40.741mDT dans la LF2019 et 37.740 mDT dans la LF2018. L’évolution entre la LF2020 et la LFC2019 est de 9,5%.

Le budget de l’Etat est financé par des recettes fiscales pour 31.759 mDT (67%), des recettes non fiscales pour 3.800 mDT (8%) et des dettes pour 11.368 mDT (24%).

Publié le: 19/11/2019 - 11:22
400

Le chef du gouvernement nommé, Habib Jamli a indiqué, lors de son intervention sur les ondes de radio Express FM, qu’il a entamé les concertations avec toutes les parties quant à la formation du nouveau gouvernement. Il a ajouté qu’il a rencontré également le chef du gouvernement actuel, Youssef Chahed en vue de discuter de la situation du pays ainsi que des moyens qui permettront d’établir une transition et une continuité entre les deux gouvernements.

Publié le: 14/09/2018 - 14:33
292

Le ministre des Finances, Ridha Chalghoum a déclaré que le budget de l’Etat pour l’exercice 2019 sera de l’ordre de 40 milliards de dinars assorti de prévisions de croissance économique de l’ordre de 3%. Dans une déclaration de presse, le ministre a expliqué que le gouvernement envisage de compresser le déficit budgétaire afin qu’il passe de 4,9% en 2018 à 3,9% en 2019 puis à 3% en 2020.

Publié le: 10/05/2018 - 17:31
597

L’ancien ministre des Finances, Hakim Ben Hamouda a indiqué, lors de son intervention sur les ondes de la radio Express FM, que la décision du président américain Donald Trump portant sur le retrait des USA de l’accord nucléaire avec l’Iran, aura des répercussions négatives aussi bien sur l’économie que sur la sécurité mondiale. Également, cette décision impactera négativement sur l’économie tunisienne en creusant davantage le déficit budgétaire de l’Etat.

Publié le: 23/01/2018 - 17:13
416

Pour soutenir le budget 2018 de l’Etat, la Banque Africaine de Développement (BAD) mettra à la disposition de la Tunisie 1.14 milliard de dinars, selon un communiqué du ministère du développement, de l’investissement et de la coopération internationale.

Publié le: 14/12/2017 - 16:07
299239

La loi de finances pour l'exercice 2018 (LF2018) fixe le budget global de l’Etat à 35.851.000.000 dinars contre 32.200.000.000 dinars dans la loi de finances de 2017 et 34.330.000.000 dans la loi de finances complémentaire de 2017, soit une augmentation respective de 11,3% et 4,4%. Le budget de l’Etat est ainsi financé par des recettes fiscales et non fiscales à raison de 68,6% contre 69,4% en 2017.

Publié le: 20/07/2017 - 11:39
468

Le Conseiller auprès du chef du gouvernement chargé de la fiscalité, Faycel Derbel a indiqué que le déficit budgétaire ne cesse de se creuser et se situe actuellement entre 5,5% et 6% du PIB. Il a souligné, à ce titre les efforts déployés en vue de réduire ce déficit et éviter par ricochet, une hausse de l’endettement.

Publié le: 04/07/2017 - 12:39
1335

Le ministre de l’Investissement et de la coopération internationale, Fadhel Abdelkefi a indiqué, dans une déclaration à la TAP, que l’année 2018 se présente comme très difficile pour l’économie tunisienne et ce, en raison des pressions imposées sur les finances publiques. Il a souligné que la solution afin de remédier à cette situation réside dans la reprise du rythme de la croissance économique. Il a souligné, dans le même contexte que la préparation du budget de l’Etat au titre de 2018 est jalonnée de difficultés.

Publié le: 04/04/2017 - 10:45
511

Dans sa dernière note de conjoncture, datée de mars 2017, la Banque Centrale de Tunisie, a constaté la stabilisation de l’inflation, en février 2017, à 4,6% pour le deuxième mois consécutif, à la faveur d’une baisse modérée de l’IPC. L’inflation sous-jacente « hors produits administrés et frais » s’est maintenue, pour sa part, au niveau de 5,5% depuis décembre 2016.

Publié le: 18/11/2016 - 15:13
176

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed s’est prononcé, vendredi 18 novembre 2016, au micro de radio Express FM, sur l’audition de son gouvernement face à l’Assemblée des représentants du peuple en ce qui concerne le projet de loi de Finances au titre de 2017. A ce sujet, il a indiqué qu’au moment de l’obtention du vote de confiance pour son gouvernement, il n’a pas hésité à exposé les problèmes économiques du pays.

Publié le: 14/10/2016 - 16:18
999

Dans le cadre du projet de la Loi de Finances de 2017, le budget de l’Etat prévu pour l’exercice 2017, est estimé à 32,705 milliards de dinars, en augmentation de 12,2% (+3,551 milliards de dinars), par rapport au budget actualisé de 2016 (29,154 Milliards de dinars).

Ces estimations ont été basées sur les résultats prévus pour l’année 2016 et l’évolution des différents indicateurs économiques, conformément au modèle de développement mis en place pour 2017, en prenant en considération un taux de croissance de 2.3% pour 2017 (à prix constants).

Publié le: 09/06/2016 - 10:37
164

Le ministre de la Fonction publique, de la gouvernance et de la lutte contre la corruption, Kamel Ayadi a indiqué, mercredi 8 juin 2016 sur expressfm, que la masse salariale des fonctionnaires publiques est passée de 6.500 milliard de dinars à 13.000 milliards de dinars sur une période de quatre ans seulement, soit une hausse significative de 14% du produit national global. M. Ayadi a estimé que ce taux est inquiétant.

Pages

S'abonner à budget de l'Etat