baril de pétrole

Publié le: 30/03/2020 - 11:22
208

Les prix du pétrole ont poursuivi leur chute lundi, inscrivant un plus bas depuis 2003 sur les marchés asiatiques. La raison principale est liée à l'aggravation de la crise COVID-19, et la montée spectaculaire du nombre de cas recensés aux Etats Unis. Le prix du baril a perdu 53% en un mois.

L'activité économique durement touchée a fortement impacté la demande mondiale, en particulier les secteurs automobile et aéronautique.

Publié le: 25/03/2020 - 11:44
257

Mongi Marzouk, ministre de l’Energie, des Mines et de la transition énergétique, a déclaré le 24 mars 2020 à l’agence TAP, que la réduction des prix des produits pétroliers en Tunisie est envisagée à partir de mi-avril prochain, compte tenu de la baisse des prix sur le marché international, et aussi suite à la baisse de la demande et la hausse de l’offre.

Il a ajouté que cette éventuelle réduction des prix, intervient également suite à l’évaluation des moyennes des prix dans le cadre du mécanisme d’ajustement automatique et trimestriel des prix des hydrocarbures.

Publié le: 23/03/2020 - 10:46
220

Les prix du pétrole ont nettement baissé ce lundi matin en Asie, après le rejet par le Sénat américain d'un plan de relance de l'économie éprouvée par la pandémie de coronavirus, qui continue de faire rage dans le monde.

Dans la matinée, le baril de WTI (West Texas Intermediate) perdait 2,5% dans les premiers échanges à 22 dollars, tandis que le Brent de la mer du Nord chutait de 4,9% à 25 dollars le baril.

Publié le: 19/03/2020 - 12:21
143

Les cours du pétrole ont continué de chuter le mercredi 18 mars 2020, retrouvant des niveaux de 2002 pour le WTI et 2003 pour le Brent, compressés entre une offre débordante et une demande mondiale affaiblie par la pandémie de coronavirus.

À New York, le baril de WTI pour livraison en avril a terminé à 20,37 dollars, s'écroulant de 24,4%, son plus bas niveau depuis février 2002. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a fini à 24,88 dollars à Londres, en baisse de plus de 13% à son plus bas depuis mai 2003.

Publié le: 09/03/2020 - 10:08
327

Les cours du pétrole se sont effondrés le 8 mars, enregistrant leur plus forte baisse depuis la guerre du Golfe en 1991.

La décision unilatérale de l'Arabie Saoudite de brader les prix à la livraison, ont précipité les cours vers la baisse, de près de 30%, après les négociations infructueuses entre l'OPEP et la Russie, deuxième producteur mondial, pour soutenir les prix, face aux conséquences redoutées de l'apparition du coronavirus qui secoue le monde.

La Russie a refusé une réduction de sa production de 1,5 millions de barils par jour.

Publié le: 07/10/2019 - 14:21

Le baril de Brent clôture la semaine à 58,64 $ en baisse de plus de 5% pour la deuxième semaine consécutive. Quant au pétrole de référence américain, le WTI s’est échangé vendredi à 52,80 $ en recul de 4,47%.

Cette baisse est expliquée par un ralentissement de l’économie mondiale confirmé  par une série d’indicateurs économiques,  conjugué sur fond de retour à la normale de la production saoudienne.
 

Publié le: 31/10/2018 - 14:19
548

Taoufik Baccar, ancien ministre et gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie a indiqué, au micro de la radio Express FM, qu’il est indispensable de travailler sur la restructuration du secteur bancaire eu égard au fait que le nombre des banques en Tunisie est élevé. L’invité de l’Expresso a appelé à s’orienter vers la création des pôles financiers et bancaires tout en continuant à contrôler le taux d’endettement public qui s’articule autour de 71%. S’ajoute à cela l’amélioration aussi bien du rendement des banques de la place que de la qualité des services.

Publié le: 10/05/2018 - 17:31
597

L’ancien ministre des Finances, Hakim Ben Hamouda a indiqué, lors de son intervention sur les ondes de la radio Express FM, que la décision du président américain Donald Trump portant sur le retrait des USA de l’accord nucléaire avec l’Iran, aura des répercussions négatives aussi bien sur l’économie que sur la sécurité mondiale. Également, cette décision impactera négativement sur l’économie tunisienne en creusant davantage le déficit budgétaire de l’Etat.

Publié le: 27/05/2016 - 16:42

Pour la première fois depuis novembre 2015, le prix du baril de pétrole est passé au-dessus du seuil des 50 dollars. Le rebond se poursuit donc depuis le creux du mois de janvier, quand le baril ne valait que 26 dollars.

Selon James Williams de WTRG Economics, les cours ont trouvé encore plus d'élan depuis mercredi après un rapport plus favorable que les attentes sur l'état hebdomadaire de l'offre américaine où le Département de l'Energie (DoE) a fait part d'un déclin de plus de 4,2 millions de barils de stocks américains de brut.

Publié le: 04/05/2016 - 15:55

L’augmentation de la production pétrolière des pays de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) et la hausse de l’offre sur les marchés internationaux ont accentué la chute des prix du pétrole, qui ont atteint, mardi 3 mai 2016, 46 dollars pour le baril. En effet, le prix du baril de Brent, avec livraison en juillet, s'est stabilisé à 45,95 dollars pour le baril, prix d’ouverture des transactions de ce mardi

Publié le: 04/12/2015 - 12:58
1206

La production nationale de pétrole se limite désormais à 42 000 barils par jour, un plus bas niveau depuis 2010, puisque la production était de 80.000 barils par jour et n’a jamais cessé de reculer depuis la révolution pour atteindre 55.000 barils de pétrole par jour en 2014, puis 51.000 barils par jour lors des premiers mois de 2015, suite à l’arrêt de deux chantiers à Kébili, selon espacemanager.

Publié le: 14/02/2015 - 09:14
1017

Les cours du pétrole ont consolidé leur tendance de la semaine dernière, jugé le week-end dernier comme ponctuelle par rapport à une tendance longue clairement baissière.  En effet, le WTI américain a touché, mercredi, un plus bas hebdomadaire à 49,01$ avant de clôturer la semaine à un peu plus de 53$, soit 30 cents de plus que la clôture de la semaine dernière. De même, le Brent Crude (même échéance) a touché un plus bas en milieu de semaine à 54,71$ avant de passer vendredi le cap des 61$.

Publié le: 30/01/2015 - 09:59
324

Le 29 janvier 2015, l’euro s’est encore apprécié face au dinar tunisien et termine la séance à 2.1950 dt, alors que le dollar s’est stabilisé à 1.9350 dt.

Sur le marché de change international, la devise européenne a évolué dans un range très étroit passant de 1.1300 à 1.1335 dollar. Le jeudi 29 janvier 2015 à 22h (GMT) l’euro valait 1,1317 dollar, contre 1,1284 dollar mercredi à la même heure.

Publié le: 29/01/2015 - 10:18
2398

Le 28 janvier 2014, l’euro a poursuivit sa tendance haussière contre le dinar tunisien, il  s’est échangé contre 2.1945 dinars, en hausse par rapport à la veille à 2.1930 dt. Le dollar a oscillé entre 1.9305 et 1.9435.

S'abonner à baril de pétrole