Banque Mondiale: La croissance devrait s’établir à 1,5 % en 2019 avant de se renforcer en 2020 et 2021 dans la région MENA

Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale, la croissance économique dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) devrait se contracter légèrement en 2019, à 1,5 %, contre 1,6 % en 2018. Malgré ce fléchissement, la situation devrait s’améliorer en 2020 et 2021, avec une reprise modeste de respectivement 3,4 et 2,7 %.

Le dernier rapport de suivi de la situation économique dans la région MENA, affirme que la croissance attendue est tirée par les pays en développement importateurs de pétrole, comme l’Égypte, laquelle représente environ 8 % du PIB de la région et dont la croissance devrait ressortir à 5,5 % en 2019 et se renforcer en 2020-21. Les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) devraient afficher une croissance de 2,1 % en 2019.

Cette reprise en Égypte et dans les pays du CCG est à imputer partiellement et indirectement aux réformes intérieures introduites. Mais le ralentissement attendu sur les principaux marchés d’exportation de la région MENA — l’Union européenne, les États-Unis et la Chine — aura des effets négatifs.

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.