Record d’emprunts sur les marchés obligataires pour l'Afrique subsaharienne en 2018

Avec un total de 33,5 milliards de dollars en 2018, l’Afrique subsaharienne a battu un nouveau record de mobilisation des ressources financières sur les marchés obligataires (locaux ou internationaux), selon les chiffres de Standard & Poor’s. Les Eurobonds à eux seuls ont permis aux pays de la région de mobiliser 16,5 milliards de dollars. Ceci fera que l'année 2019 sera très suivie car des pays comme la Côte d'Ivoire, le Ghana et le Kenya, ont déjà indiqué qu'ils arriveront sur le marché obligataire international.

Les pays d’Afrique subsaharienne ont ainsi emprunté de manière significative en 2018, en raison de l’accroissement des déficits publics, la détérioration des balances de paiement, la volonté de faire face à des baisses de réserves en devises et l'arrivée à échéance de précédentes dettes.

Les banques d'investissement impliqués dans ces opérations d’emprunts ont engrangés 101,7 millions $ de revenus, pour un nombre total de 51 opérations. Les meilleures affaires ont été réalisées par Barclays, JP Morgan et Deutsche Bank, qui ont vu leurs revenus dans ce segment progresser de manière non-négligeable en Afrique subsaharienne.

Enfin, il est à rappeler qu’en 2019, Sur la région toute entière, Moody's voit une perspective négative, tandis que S&P est beaucoup plus dans la stabilité. Les deux s’accordent cependant sur le fait que la croissance sera au rendez-vous.

© Copyright Tustex

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.