Anis Jaziri (TABC) : Les lignes directes vers l’Afrique doivent à tout prix reprendre leurs activités afin d’éviter des pertes économiques importantes

Le secrétaire général de la TABC, Anis Jaziri a indiqué, au micro de radio Express FM, que la Tunisie fait face à deux handicaps majeurs freinant les opérateurs économiques, à savoir : le financement pour lequel des solutions sont en passe d’être mises en place avec l’aide des banques étrangères et des fonds d’investissement; et la partie logistique. A ce propos, Anis Jaziri a expliqué que la compagnie aérienne nationale Tunisair avait prévu l’ouverture de deux nouvelles lignes aériennes : Djibouti et Khartoum mais le projet a dû être suspendu en raison de la situation critique de la compagnie. Lors d’une rencontre avec le ministre du Transport, Hichem Ben Ahmed, une promesse a été donnée par rapport à la réouverture des lignes fermées sur l’Afrique. Le SG de TABC a indiqué à ce sujet qu’il est hors de question que d’ici septembre ou octobre, lesdites lignes ne soient pas remises en fonction de surcroît au regard de l’investissement engagé par les différentes organisations de la société civile telles que la TABC, la CONECT ou même l’UTICA.

Anis Jaziri a expliqué de même, que la fermeture de ces lignes aura des répercussions fâcheuses à plus d’un titre. Il a précisé que dans le cadre de l’organisation d’un événement africain en Tunisie, des invités de marque opérant dans le secteur des TIC devant se déplacer depuis le Bénin ont dû annuler leur participation car il n’y avait plus  de ligne directe entre les deux pays. Aussi, le SG de la TABC a estimé que le secteur du tourisme médical sera également touché car il est basé essentiellement sur l’opération des lignes directes. Selon ses dires, Il s’ajoute aux soucis au niveau du transport aérien, ceux relatifs au transport maritime. En effet, il était prévu l’ouverture d’une ligne maritime reliant Radès à Dakar et Abidjan mais bien que l’étude de faisabilité ait été élaborée et que tout est en règle, la ligne en question n’est toujours pas lancée. Anis Jaziri a indiqué que la CTN a avancé comme raison la non disponibilité des navires nécessaires et qu’il faudra louer à cet effet.    
 

© Copyright Tustex

Les articles associés

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam)
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.