Syphax : Mohamed Frikha : La compagnie honorera tous ses engagements et compte reprendre ses activités fin octobre prochain

Date: 15/01/2019Unité monétaire: TND
Valeur nominale5Nbre d'actions5 500 000
Dernier coursPER (sur 1 année) / marchén.dx/10,76x
Var. der. clôture %0BPA (sur 1 année)-2.11
Bidn.dDer. dividendend
Askn.dDate Distribution
Cap. Boursière0Var. sur 1 an->
MM(20)-MM(50)0,000-0,000Rdt ajusté depuis le 31/12/2018nc
Echg. quot. moyen (sur une année)0Advance/Decline (sur une année)0 hausses / 0 baisses

De passage à radio Express FM, dans la journée du mercredi 2 septembre 2015, le fondateur de la compagnie aérienne privée Syphax, Mohamed Frikha a expliqué que l’état des lieux dans lequel se trouve la société est la résultante de la conjoncture. Les nombreuses annulations de vols ont eu raison du rendement de la compagnie soulignant que l’affaire a été politisée et a pris d’autres proportions. Mohamed Frikha a indiqué également qu’entre 2014 et 2015 pour soutenir financièrement Syphax, il a dû injecter des fonds de sa propre caisse de l’ordre de 27 millions de dinars, entre autres à travers la vente de ses actions détenues dans le capital de TELNET.

Il a précisé par ailleurs que l’introduction en bourse de Syphax a été faite sur le marché alternatif et non sur le marché principal tel que cela a été le cas pour TELNET et que toutes les accusations quant à la conformité de cette opération sur le marché sont aujourd'hui sans fondement. Mohamed Frikha a ajouté aussi que la décision du Conseil du Marché Financier - CMF - lui imposant une OPR sur le flottant, détenue entre autres par les petits porteurs à la bourse de Tunis, est aussi non fondée et qu'il compte ne pas s'y conformer. D'ailleurs, Mohamed Frikha a annoncé qu'il est entrain d'élaborer avec me cabinet KPMG un plan de reprise (de sauvetage) de la compagnie qui devrait lui permettre une reprise de ses vols à compter du 17 octobre prochain.

Lire également Syphax Airlines : Le CMF ordonne une offre publique de retrait à 3,900 DT l'action.

Mohamed Frikha est revenu aussi sur les dettes de la compagnie envers ses créanciers, fournisseurs mais aussi ses clients et il a insisté sur le fait que la compagnie honorera ses engagements selon un échéancier qui sera discuté lors d’une réunion qui se tiendra très prochainement au siège de l’UTICA à Sfax.

Par ailleurs, revenant sur la gestion de la compagnie, Mohamed Frikha a dit que si c’était à refaire, il referait exactement les mêmes choses et que dans ce cas, il ne s’agit pas d’une mauvaise gestion ayant conduit à cet état mais plutôt d’un concours de circonstances telles que les attaques terroristes, l’airbus A330 qui à peine en activité était tombé en panne, ce qui selon Frikha était un coup fatal pour la compagnie. En outre, le fondateur de Syphax a expliqué qu’en 2013, année d’entrée en activité de la société, il a été réalisé un chiffre d’affaires de 140 MDT, précisant que la comptabilité dans ce genre d’activité est très délicate. S’agissant du bilan de l’année 2014, le service comptabilité s’est montré très prudent et les bilans ont été présentés de ce fait en retard. Ceci ne veut en aucun cas signifier qu’il y a eu trafic dans la présentation des états financiers de la compagnie.

Lire égalementSyphax Airlines : La compagnie a commencé le remboursement de ses clients

S’agissant de l'information quant à la saisie de l'avion Falcon 900, Mohamed Frikha a démenti cette rumeur et ce en précisant que l'avion est bien autorisé à voler actuellement selon le registre de la DGCA de l'aviation civile. 

Société : 

Themes :

Secteurs d'activité :

© Copyright Tustex