AMS : AMS étudie un deuxième plan d’assainissement financier, comportant une augmentation du capital de 15 MD

Date: 15/01/2019Unité monétaire: TND
Valeur nominale5Nbre d'actions5 365 604
Dernier cours0.920PER (sur 1 année) / marchén.dx/10,76x
Var. der. clôture %0BPA (sur 1 année)-0.750
Bidn.dDer. dividende0,500
Askn.dDate Distribution01/09/1995
Cap. Boursière4 936 356Var. sur 1 an0.920->0.920
MM(20)-MM(50)0,920-0,920Rdt ajusté depuis le 31/12/20180
Echg. quot. moyen (sur une année)0Advance/Decline (sur une année)0 hausses / 0 baisses

Dans un communiqué du 3 décembre 2019, le conseil d’administration et la direction générale de la société AMS sont revenus sur les problèmes qui affectent la société, à savoir :

- les répercussions négatives de la dépréciation de la monnaie nationale sur le coût d’achat des matières premières dont la majorité proviennent de l’importation,

- l’amplification depuis des années du marché informel,

- l’exécution à perte des marchés publics (SONEDE) en raison du glissement brutal et inattendu du Dinar Tunisien en même temps que l’augmentation des impôts et taxes sur des marchés cadres signées valables pour 3 ans. La société a subi ainsi des pertes de changes énormes liées à ces marchés. Toutefois, les prix desdits marchés étaient fermes et non révisables et ce malgré les diverses demandes faites par la société à cet effet auprès de toutes les parties concernées (SONEDE, Ministère de l’industrie, Ministère de l’agriculture),

- l’augmentation à plusieurs reprises du taux directeur de la banque centrale engendrant ainsi des frais financiers supplémentaires pour la société,

- les difficultés de financement auprès du secteur bancaire refusant tout soutien aux sociétés industrielles Tunisiennes ayant subis des difficultés suite aux incidents précédemment mentionnés ;

- l’exigence de respect des engagements avec la CNSS et l’administration fiscale qui a refusé initialement toute souplesse ou compris dans l’intérêt de la survie de la société. Il a fallu l’intervention des hautes instances pour subvenir à un arrangement.

En outre, la Direction Générale insiste à clarifier que la situation comptable affichée par les états financiers publiés et arrêtés au 31/12/2018 a été aussi impacté par l’assainissement de certains comptes comptables, devenu nécessaire suite aux travaux de Due Diligence effectués et permettant de présenter une situation actualisée aux divers bailleurs de fonds approchés.

Il est à rappeler dans ce sens qu’un plan de restructuration générale de la société a été annoncé par un communiqué rendu public le 28 juin 2016. Lequel plan comprend deux grands volets : 1) une restructuration financière et juridique, 2) une restructuration stratégique et opérationnelle.

Il y a lieu de noter également que la Direction Générale a entamé depuis une bonne période, dans le cadre de la réussite dudit plan de restructuration, des négociations avec des bailleurs de fonds pour stimuler leur appétit et leur permettre ainsi l’évaluation de l‘opportunité d’investissement dans la société. Lesdites négociations sont toujours en cours et la Direction Générale espère vivement qu’une manifestation d’intérêt d’investissement sera concrétisée avant la fin d’année.

De plus, le plan de restructuration, étant global et touche tous les aspects, comporte une restructuration de la dette bancaire, et que des réunions ont été déjà faites et d’autres sont planifiées pour présenter ledit plan à nos partenaires financiers et valider et mettre en place notre approche de restructuration.

Par ailleurs, la Direction Générale de la société accompagnée par deux grands cabinets de conseil, ainsi que l’implication des commissaires aux comptes, est en train d’étudier et de définir un deuxième plan d’assainissement financier, comportant une augmentation du capital de 15 millions de dinars et une réévaluation des actifs de la société, et ce en concertation étroite avec l’actionnaire de référence. Ce deuxième plan sera prioritaire et mis en place en considération de l’avancement des négociations avec les fonds d’investissement et les banques.

C’est ainsi que le Conseil d’Administration réuni le 08 juillet 2019 a décidé de confier la convocation d’une Assemblée Générale Ordinaire statuant sur l’exercice 2018 et une Assemblée Générale Extraordinaire examinant la situation de la société, à un autre Conseil d’administration qui se réunira à cet effet tout en insistant sur le fait que la date de la tenue desdites assemblées ne dépasse pas la fin du mois du janvier 2020.

En fait, cette décision est naturellement imposée par les négociations en cours, ainsi que la volonté conjointe du Conseil d’Administration et de la Direction Générale d’exposer des actions concrètes aux actionnaires de la société.

A cette occasion, la Direction Générale rappelle aux diverses parties prenantes de la société qu’à l’instar de tout projet de restructuration, le plan de restructuration financière et opérationnelle déjà établi est complexe et qu’il nécessite une durée raisonnable pour sa mise en place, et que les objectifs ultimes de son élaboration sont l’assurance d’une rentabilité économique et financière continue de la société et le rééquilibre de sa structure financière.

Enfin, la Direction Générale de la société informera, à chaque fois où il est nécessaire, le grand public et en particulier ses actionnaires, de toute nouveauté se rapportant à l’activité de la société et de l’avancement de son plan de restructuration.

Société : 

Themes :

© Copyright Tustex